Spéciale Iomma à la Réunion, le marché des musiques de l'océan Indien (2/2)

Maya Kamaty, Katy Toave de Simangavole et Ananda Devi Peters de Tapkal à l'île de la Réunion. © RFI/Laurence Aloir

#MdMontour, nous poursuivons notre périple, après le Mozambique et l'Afrique du Sud, nous avons amerri à l'île de la Réunion pour deux événements : le Iomma et la Sakifo. Du 28 au 31 mai s'est tenue la 7e édition du Iomma. Ce marché des musiques de l'océan Indien fait découvrir de jeunes talents aux professionnels mais aussi au grand public.

Nos invités :

- Maya Kamaty

- Katy Toave du groupe Simangavole

- Ananda Devi Peters du groupe Tapkal

 

 

Maya Kamaty

Bercée par des sonorités africaines et indiennes, faisant ses gammes entre les accords de son père, Gilbert Pounia et les contes de sa mère, Annie Grondin, la Réunionnaise Maya Pounia a choisi de prendre son temps pour se dire et dire son île. Cette jeune artiste a fini par tracer sa voie entre maloya traditionnel et saveurs plus personnelles.
Ses études en Médiation Culturelle et Communication à Montpellier la confortent dans son désir de sauvegarder la langue créole et de valoriser le patrimoine réunionnais. Cela passe par des lectures d’Axel Gauvin et de Jean Albany, l’écoute de chansons de Ziskakan, d’Alain Peters et de Danyel Waro. Autant de repères, parmi d’autres, pour avancer.
La voix de Maya Kamaty met en valeur une langue longtemps brimée. Elle dit avec les mots de son cœur les battements de l’île qui l’a vu naître. Dans l’album qui verra bientôt le jour, les instruments traditionnels (kayanb, roulèr) fécondent le champ de l’acoustique ; les textes oscillent entre imaginaire et réflexion, portés par une langue imagée et magique ; la voix emporte en brise et en braise le blues métissé de maloya, entre rêves d’enfance et sève ardente d’un pays qu’il reste encore à inventer. Des histoires que l’on écoute ensemble à la brune, le visage embrumé de colère ou éclairé de tendresse, avant de prendre le dernier virage des comptes à rendre.
Maya Kamaty. Deux prénoms qu’il faut désormais conjuguer au tempo de l’envie… Prochain album à paraître : Pandiyé chez Ginger Sounds

Vidéo de Maya Kamty Trakassé tournée à Grand Bois par Benjamin Sarralié de RFI Labo

 

 

Simangavole

L’équipe :  Roukia Adam au roulér, Sophie Bataille, au pikèr/Sati, Mickaéle Ledoux au Kayamb, Natacha Mandrin au congas/djembé et Katy Toave au chant Lead. Ainsi que l’ingénieur son, Guy Noél Alexis qui est resté aux manettes et Luciano Mabrouck à la réalisation.
Simangavole en quelques dates clés
- 1998 Début de l’aventure pour ces cinq femmes qui se sont approprié le maloya à leur manière
- 2010 Sortie du premier album Maloya Maniér Fanm
- 2010-2017 Participation à des festivals nationaux et internationaux tels que Woodford Dreaming festival (Australie), Printemps de Bourges (France) Femmes Funk (Nouvelle Calédonie).
- 2011 Prix "Meilleure Artiste Maloya" aux Voix de l’océan Indien.
- 2014 Sortie du second album Fanm I Dobout, tournée en Australie, Vanuatu, France, Inde, Slovénie etc. Meilleur Artiste du Island Vibes Festival en Australie.

- 2017 sortie du troisième album Pou D'Vré qui couronne 20 ans de carrière

Page Facebook de Simangavole

Tapkal

Le premier groupe formé par Ananda Devi Peters et ses musiciens est une des plus belles promesses de la musique réunionnaise.

À Cilaos, la forêt du Tapcal est un espace peu connu, sauvage et mystique. C’est ici que la musique de Tapkal – le groupe – puise son identité. Ananda Devi Peters (fille de Alain Peters) a longtemps emprunté les chemins de traverse, à Cilaos et ailleurs… pour enfin suivre celui de la musique. Imprégnée par le répertoire et la figure de son père, la jeune femme crée désormais ses propres chansons empreintes de voyages et de mysticisme. À ses côtés, Sami Pageaux-Waro (fils de Danyel Waro), pour la première fois à la batterie, assure un groove implacable. Gilles Lauret tresse les cordes délicates d’instruments rares comme le merlin, petite guitare canadienne. Julien Grégoire les rejoint à la flûte pour que s’envole cet afro-blues-créole de rêve, assez rock dans l’esprit. Découvrez avant les autres un secret bien gardé qui ne le restera pas longtemps.

Page Facebook de Tapkal

Vidéo de Tapkal interpretant Kavalé, clip filmé par Benjamin Sarralié de RFI Labo dans une kaz à 3 Mares, île de la Réunion.

 

Facebook/Twitter édition