Immersion dans les Paradis Artificiels de Philippe Cohen Solal

«Paradis Artificiels» de Philippe Cohen Solal. © Andrew Woodhead/Ya Basta!

Paradis Artificiels est le nouvel album de Philippe Cohen Solal (Gotan Project, Ya Basta !). C’est à la suite d’une carte blanche à l’Hôtel de Lauzun (Paris Music Festival 2017) que Philippe a recréé le club des Hachichins cher à Baudelaire, Gautier ou Delacroix. Un club ouvert par un médecin psychiatre Jacques-Joseph Moreau de Tours.

Titres écoutés
Philippe Cohen Solal Cd Paradis Artificiels
Le club des hachichins : Perfume exotico avec Samito, Shizuka avec Maïa Barouh, « Nimantran » avec Narendra Bataju, Rue Baudelaire avec Marie Modiano
Brian Eno & David Byrne Mea Culpa Cd My Life in the bush of ghost 1981
Extrait It’s no Game de David Bowie Cd Scary Monsters 1980
Nina Hagen African Reggae Cd NunSexMonkRock 1981
Jimi Tenor Chupa Chups Cd Order of Nothingness 2018
Fela Water no get enemy Cd Expensive Shit 1975

© N.Bataju
Narendra Bataju (1944-2018) au sitar.

 

Le site Ya basta ¡ records → ici
Le site de Philippe Cohen Solal → ici
Philippe Cohen Solal invité culture de RFI → ici
Vidéo amateur du Club des hachichins 2017 à l’hôtel de Lauzun → ici
Le site de Jimi Tenor → ici

© RFI/Laurence Aloir
Philippe Cohen Solal à RFI.
Culture

Facebook/Twitter édition