Session live Harrison Kennedy, Jean-Jacques Milteau, Vincent Segal et Lionel Loueke

Cover "Crossborder Blues" (photo Thomas Dorn) et cover "The journey" (Aparté).

Lionel Loueke Cd The Journey
Un véritable coup de foudre du label Aparté, habitué aux productions de musique classique, pour un artiste à l’univers musical totalement inclassable. S’il n’est pas "classique", il en deviendra un, sans l’ombre d’un doute.
Il faut écouter ce guitariste-chanteur virtuose pour comprendre sa singularité ("une présence envoutante... une voix d’une originalité saisissante" – New York Times). La séduction immédiate de sa musique nait d’un style qui a de quoi surprendre !
"Je n’ai jamais rencontré un musicien aussi incroyable que lui", souffle Herbie Hancock, bluffé en découvrant Loueke, lors de son audition d’entrée au Thelonious Monk Institute, qui scelle une ascension fulgurante. Car ce musicien de génie au double héritage, nourri des musiques d’Afrique de l’Ouest et du jazz occidental a grandi au Bénin, et n’a touché sa première guitare qu’à 17 ans. Repéré dans son pays natal, il monte étudier le jazz à l’American School of Modern Music de Paris, puis s’envole pour les Etats-Unis avec une bourse d’études à l’Université de Berklee, avant son entrée remarquée au Monk Institute, qui fera de lui le collaborateur régulier des plus grands : Wayne Shorter, Sting, Chick Corea, et bien sûr Herbie Hancock, qui le prend sous son aile.
Synthèse d’influences, The Journey est construit autour de la personnalité musicale unique de Loueke, qui mélange de façon toujours inattendue ses riches harmonies vocales, claquements de langue et chansons douces africaines, à un jeu de guitare inimitable et percussif, qui fait sonner l’instrument comme tout un orchestre. Dans cette aventure, Loueke est rejoint par une palette impressionnante de guests, dont les horizons musicaux s’étendent du rock de The Who avec le bassiste Pino Palladino, jusqu’à la clarinette solo de l’Orchestre National de France (Patrick Messina), en passant par les cordes jazzy de Vincent Ségal et Mark Feldman, ou les percussions du brésilien pape de la frappe Cyro Baptista. Aux manettes de l’enregistrement, on retrouve le maestro américain Robert Sadin (Gershwin’s World de Hancock, ou Alegria de Wayne Shorter, tous deux récompensés d’un Grammy Award, c’était lui), passionnément impliqué dans ce projet insolite à la croisée des chemins.
Le résultat ? Un disque aux sonorités dingues, d’une superbe humanité, qui alterne les ballades pleines d’espoir (Molika, Kába), les chants consolateurs (Vi Gnin, berceuse touchante à un enfant qui a perdu sa mère) et les morceaux les plus rythmés, irrésistibles (Gbê, Dark Lighting). "Avec ce projet, j’ai l’impression d’avoir trouvé la vraie raison pour laquelle je suis musicien", nous dit Loueke.

Site de Lionel Loueke
Lionel Loueke, The Journey EPK

 

 

 

Harrison Kennedy, Jean-Jacques Milteau et Vincent Segal, Cd Crossborder Blues
Quand trois des plus grands artistes de blues de la scène internationale actuelle s’unissent pour créer une série d’explorations originales et jubilatoires en s’appuyant sur l’univers acoustique, cela promet un résultat à couper le souffle !
Respectueux du passé sans jamais sombrer dans la nostalgie, soucieux de tradition tout en abordant des thèmes actuels, curieux des mariages sonores inédits, ces trois bluesmen possèdent une formidable capacité d’invention et d’innovation que l’on nomme… la création.
Avec la voix d’Harrison Kennedy, les harmonicas imaginatifs de Jean-Jacques Milteau et le violoncelle lyrique de Vincent Segal réunis ici pour la première fois, ce sera l’occasion pour ce trio de magnifier l’universalité véhiculé par le blues.
"N’en déplaise à Donald Trump, aux empereurs chinois voire à Edouard Maginot, une frontière n’est pas un mur, bien au contraire. Son appréciation varie certes en fonction des époques et du côté d’où on la regarde : espoir ou crainte, protection ou perspective, la frontière est juste indispensable à l’imaginaire de l’être humain depuis la nuit des temps.
Quoi qu’il en soit, une frontière délimite un territoire et la question du territoire va se poser de manière de plus en plus complexe face à la dématérialisation de la vie sociale.
Et pourtant, quelle que soit sa forme, le territoire est indissociable de l’humain. Il aura toujours besoin de s’asseoir quelque part et de regarder l’horizon, par-delà la frontière."

J.J. Milteau

Morceaux interprétés
Live 1 Kennedy Milteau Segal Here Comes Sunday Morning
Live 2 Loueke Dark Lightning

Cd Kennedy_Milteau_Segal What’s going on (Marvin Gaye)
Extrait The Chairmen of the Board Give Me Just A Little More Time avec Harrison Kennedy/Tamla Motown
Live 3 Loueke Vi Gnin
Cd Lionel Loueke Guira (entre guitare et kora)
Live 4 Crossborder Judgement Day
Cd Kennedy_Milteau_Segal Mandé
Live 5 commun Loueke Kennedy Milteau Segal  Back Alley Moan

Trailer de Crossborder
Site de Jean-Jacques Milteau
Site de Harrison Kennedy
Page Facebook de Vincent Segal
Vidéo The Chairmen of the Board Give Me Just A Little More Time

Musiciens
Lionel Loueke,
guitare, chant
Harrison Kennedy, chant, cuillères, guitare
Jean-Jacques Milteau, harmonica
Vincent Segal, violoncelle, percussions

Ingénieurs du son : Benoît Letirant et Jérémie Besset.

Facebook/Twitter édition