Afro-club, le hit des platines avec Singuila et Locko

Singuila lors du FEMUA 2017 à Abidjan en Côte d'Ivoire. © AFP/Sia Kambou

L’actualité des sorties afro-dancefloor est rythmé cette semaine par Maes, Booba, Locko, Singuila, Mr Leo, Hiro et Yemi Alade.

La relève du rap français Maes en feat avec Booba Madrina
Le rappeur Maes sort son premier album Pure ce vendredi 30 novembre. Timing parfait pour dévoiler le single Madrina partagé avec son aîné Booba. Il faut dire que Maes est originaire de Sevran, la ville de Seine Saint-Denis (93) dont est issu le rappeur Kaaris, ex-poulain du Duc de Boulogne, devenu rival. Booba est plus que jamais décidé à mettre en avant les jeunes rappeurs. Après le jeune rappeur Bramsito, c’est donc au tour de Maes à qui on doit déjà les titres à succès Billets Verts et Avenue Montaigne. Dans le morceau Madrina, les deux artistes dédient leurs punchlines à "La Madrina" (la marraine), tueuse en série et trafiquante de drogue mexicaine, emprisonnée aujourd’hui. Tout un programme !

Locko s’impose avec Singuila dans Hein Hein Hein
Les deux artistes Universal Music Africa que sont Singuila et Locko collaborent pour la première fois sur un single dansant Hein Hein Hein. Vous l’aurez compris, ce clip marque le retour de Locko avec son deuxième album Cloud 9 qui sortira en décembre alors même que les fans s’impatientent de voir proliférer sur le marché de la musique africaine, tous les projets des artistes signés chez Universal. Si en écoutant Hein Hein Hein vous avez l’impression de l’avoir déjà entendu c’est certainement parce que côté originalité les deux artistes n’ont pas innové. C’est encore la énième histoire d’une virée entre amis dans les beaux clubs, restaurants et hôtels de luxe en tout genre. Virée durant laquelle ils rencontrent et charment des filles aux mœurs douteuses avant de tomber sur la perle rare qui va bouleverser le cœur de Locko et Singuila. Suivant !

Retour aux sources pour le Camerounais Mr Leo dans Je Suis À Toi
Mr Leo est de retour avec Je Suis À Toi. Le Camerounais, sosie officiel du Guadeloupéen Admiral-T, met en avant une rythmique beaucoup plus locale et adaptée à sa voix dans ce titre d’amour au refrain répétitif et entêtant. Mr Leo, signé chez Alpha Better Record, fait partie de cette nouvelle scène camerounaise qui met véritablement en avant les traditions et la culture de son pays. À la production on retrouve Salatiel, artiste de talent également, l’un des fondateurs du label Alpha Better. C’est la recommandation de la semaine.

Ya Levis fond d’amour pour sa belle dans Katchua
Ya Levis est la bonne surprise de cette année 2018. L’artiste originaire de la République démocratique du Congo a fait ses débuts avec son père Nico-Nemiala, célèbre artiste congolais avec qui il apprend le chant, le sens du rythme et surtout le lingala. Son style musical se rapproche de la rumba congolaise, teintée de r'n'b et d’afrobeat. Actif depuis 2015, le chanteur se fait peu à peu un nom avant d’être repéré et invité sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste. Malgré cette petite incursion sous les feux des projecteurs, le jeune chanteur retourne au travail et enchaîne des titres aux styles différents ainsi que les collaborations avec notamment DJ Moh Green ou Jr O Chrome (ex-Sexion d’Assaut). Il signe chez Capitol/Universal en 2017. Un parcours exemplaire qui le mènera à Katchua, un titre dans lequel il ne perd pas son originalité ni ses racines du Congo.

Hiro en acoustique piano-voix dans Comme Personne
Depuis son départ de Bomayé Music, label indépendant du rappeur Youssoupha, Hiro vogue en solo. Après avoir dévoilé Tuer comme premier opus d’après rupture, il revient dans un formidable titre acoustique piano-voix Comme Personne. Le chanteur originaire du Congo met en avant sa voix et les paroles profondes de ce titre fort de sincérité dans ce qu’on pourrait appeler un slow. Et surtout, on sent se profiler petit à petit, la naissance d’un deuxième album solo pour le début de l’année 2019. D’ailleurs à la fin du clip Comme Personne, le chanteur annonce l’arrivée du prochain single Tu Es À Moi qui sera beaucoup plus rythmé et plus dansant.

Yemi Alade sempiternelle Number One
Le dernier trimestre de l’année 2018 semble avoir été très chargé pour Yemi Alade. Pour ceux qui sont habitués de la chronique hebdomadaire Afro-Club, vous aurez remarqué que la chanteuse a dévoilé un nouveau titre toutes les deux semaines. À tel point que l’on ne sait plus si elle veut sortir un album ou si elle est tout simplement à la recherche d’un nouveau style. Ce n’est un secret pour personne, le continent tout entier s’est incliné face au succès de Yemi Alade, elle qui se fait appeler modestement Mama Africa. Dans ce titre, Yemi Alade revendique son intention d’être la numéro un. Rien que ça. Toujours signée chez Effyzzie Music Group qui produit tous les albums de Yemi Alade depuis 2005, la chanteuse a sorti un produit calibré pour les radios : 3'30. On a compris les exigences de la musique afropop, mais s’il te plaît Yemi, change de disque et surprend-nous.

Dans le reste de l’actualité

Le reggae de la Jamaïque inscrit au patrimoine culturel de l’humanité
La musique reggae de Jamaïque a été inscrite ce jeudi 29 novembre sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité par un comité spécialisé de l'Unesco réuni à Port-Louis, capitale de l'Île Maurice. L'Unesco a souligné "la contribution" de cette musique à la prise de conscience internationale "sur les questions d'injustice, de résistance, d'amour et d’humanité". Yah Man.

Retrouvez les titres les plus diffusés dans les clubs et discothèques du continent dans la playlist de DJ Face Maker sur Deezer avec RFI Musique.