Alex Gopher

L'histoire d'Alex Gopher peut synthétiser, à souhait, ce que les musiques électroniques françaises ont fait de mieux. Les filiations, le son et les images s'assemblent et font d'Alex Gopher le patron (en album) de cette scène.

Premier album d'un ancien

L'histoire d'Alex Gopher peut synthétiser, à souhait, ce que les musiques électroniques françaises ont fait de mieux. Les filiations, le son et les images s'assemblent et font d'Alex Gopher le patron (en album) de cette scène.

Septembre semble être la bonne saison pour sortir un album. Même dans les musiques électroniques. Alors qu'il est de rigueur qu'une galette de ce genre paraisse en juin pour préparer les oreilles des dancefloors, " You, My Baby & I " le premier album d'Alex Gopher est enfin dans les bacs. Prêt depuis plusieurs années, il s'agissait de trouver le bon créneau pour sa maison de disques. Il est vrai que son label V2 n'a pas les mêmes moyens que Virgin qui avait signé précédemment Daft Punk, Air et Cassius. Une promotion se prépare. A l'internationale, rien ne doit manquer. Plus de trente-sept pays seront donc touchés. Autant d'oreilles qui ont dû déjà s'acclimater avec les deux singles de l'été (" The Child " et " Party People ").

Les amis d'Alex

D'ailleurs, vous connaissez tous Alex Gopher. Ce n'est pas un inconnu. Son nom est déjà sur quelques mémorables pochettes de disques. Ingénieur du son chez Translab, vous l'avez croisé entre autres sur l'album de Rodolphe Burger (" Meteor Show ") mais il est aussi responsable de remixes pour des artistes de variété comme Teri Moïse (" Les Poèmes de Michelle "), Jean-Louis Aubert (" Océan "), Zazie (" Tout le monde ") ou dans des genres plus spécialisés Sly & Robbie (rythmique mythique de Bob Marley, sur le titre " Superthruster "), Nightwares on Wax (" Finer ") ou encore quelques-uns de ses amis : Bob Sinclar (" Ultimate funk "), Bang Bang (" Hi Love ") et Etienne de Crécy (" Prix Choc "). Ses apparitions dans les indispensables compilations Source Lab, ses maxis, dont l'excellent "Gordini Mix" et son travail pour Superdiscount avaient laissé pantois.

Le personnage a de bons amis. En tout cas, vous les connaissez. Car l'histoire d'Alex Gopher, c'est d'abord Orange, groupe pop monté en 1985 avec Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin de Air, et Xavier Jamaux aujourd'hui devenu Bang Bang ou en collaboration pour Ollano. Alex Gopher rencontre par la suite Etienne de Crécy. Et c'est là que les ramifications se compliquent. Il travailla avec MC Solaar, la scène marseillaise (Freeman, Shurik'n, Faf la Rage, Kheops), et c'est Mr Oizo (au-delà du sobriquet il se nomme Quentin Dupieux) qui réalisa le clip du single " Party People ".

Funky people

"You, My Baby & I" est un album de dix morceaux ciselés d'une main de maître. " Time " qui ouvre l'album est une collaboration entre Alex Gopher et Michael 'Clip' Payne de la bande de Georges Clinton du Funkadelic All Stars. Funky avec une ambiance soul à faire rougir le plus black des blacks. D'ailleurs on retrouve cette ambiance techno-funk sur deux autres morceaux : " Quiet Storm " et " Party People ". Des titres dansants.

"The Child" émerge largement du lot. Single et tube en puissance avec la voix samplée de Billie Holiday. Certains crieront au scandale de la récupération, du marketing… pourtant le morceau donne à redécouvrir sa voix qui prend une teinte soyeuse et une grâce intemporelle. Des hommages comme des liens qui n'échapperont à personne. " Tryin ' " est sous influence Superdiscount, " Ralph and Kathy " est le meilleur de Air, et " With U " (un titre à faire rougir Prince) vous donnera les meilleures trépidations d'un Daft Punk.
Peut-on pour autant dire qu'Alex Gopher nous offre la meilleure resucée technoïde de l'année ? Chacun y trouvera des clins d'œil originaux et atypiques pour un touche-à-tout dynamique qui se fait difficilement enfermer dans une case musicale. Les musiques électroniques ne sont pour lui qu'un moyen de montrer son savoir-faire mais les influences musicales sont plus proches de ce genre festif qu'est le P-Funk, Alex Gopher nous offre un techno-funk généreux et jouissif. N'arrêtons pas la montée de plaisir.

Emmanuel Dumesnil

Alex Gopher, You, My Baby & I (V2) 1999