FRANCO-TOPS

Paris, le 20 janvier 2000 - L'année 1999 a clôt une décennie particulièrement faste pour la musique française. Jamais autant d'artistes locaux n'avaient vendu hors de France en aussi peu de temps, de la fameuse French Touch électronique à la world music. Si cette moisson de fin d'année (novembre-décembre 1999) paraît somme toute modeste, il est à espérer qu'elle ne soit que transitoire, de grosses pointures étant attendues cette année, à commencer par les nouveaux albums de Daft Punk et d'Era.

Derniers succès du siècle

Paris, le 20 janvier 2000 - L'année 1999 a clôt une décennie particulièrement faste pour la musique française. Jamais autant d'artistes locaux n'avaient vendu hors de France en aussi peu de temps, de la fameuse French Touch électronique à la world music. Si cette moisson de fin d'année (novembre-décembre 1999) paraît somme toute modeste, il est à espérer qu'elle ne soit que transitoire, de grosses pointures étant attendues cette année, à commencer par les nouveaux albums de Daft Punk et d'Era.

L'époque est aux divas. Depuis Whitney Houston et Mariah Carey, les techniciennes de la vocalise figurent parmi les plus grandes vendeuses de disques au monde. A ce jeu, l'ambitieuse Lara Fabian se voit déjà Barbra Streisand à la place de Céline Dion. Star en France depuis 3 ans, son premier album en anglais, éponyme, vient de sortir en Europe, raflant la première place du Top en France. Conçu dans l'intention d'envahir le difficile marché nord-américain, " Lara Fabian " attend toujours une sortie au pays de l'Oncle Sam, la version originale n'étant visiblement pas du goût de sa maison de disques US. Quoiqu'il en soit, la carrière de l'album a déjà commencé en Belgique, mais aussi en Suisse (24ème) et aux Pays-Bas (74ème), où le single " Adagio " se fait également remarquer (78ème).

Pour l'instant, ce n'est rien comparé aux ventes de Céline Dion, qui triomphe actuellement grâce à une compilation de ses tubes en anglais, et figure toujours dans les hit-parades belge, suisse (9ème) et portugais (21ème), avec le CD du concert au Stade de France. Au registre " variétés ", l'automne a été profitable à Julien Clerc, en tournée mondiale, dont le best of " A rendez-vous with Julien Clerc " s'est fait une (petite) place parmi les meilleures ventes d'albums aux Pays-Bas (87ème).

Outre-Atlantique, l'album du bellâtre Allan Théo, " Emmène-moi ", sévit depuis quelques mois déjà au Canada (54ème). En Suisse, outre " Dernière édition avant l'an 2000 ", le dernier disque des Enfoirés au profit des Restos du Cœur (31ème), et le nouveau Pascal Obispo, " Soledad " (38ème), Johnny Hallyday, déjà n°1 en Belgique et en France, fait un retour discret mais remarqué (50ème) avec " Sang pour sang ", composé par son fils David et plus gros succès commercial de l'idole des ex-jeunes depuis une bonne décennie (1,4 million d'albums vendus). Passée la frontière, en Allemagne, Edith Piaf n'a pas été oubliée : la compilation " Nein, ich berene nichts " (" Non, je ne regrette rien ") s'est hissée fin novembre à la 74ème place du Top Albums, tandis que, dans la catégorie singles, Patricia Kaas atteignait la 61ème position grâce à un duo avec Erkan Aki (" Unter der Haut "), réalisé spécialement pour les pays germaniques. Quant à Zebda, le groupe toulousain a terminé sa course inattendue en Hollande, avec le tube " Tomber la chemise " (74ème début novembre, après être monté jusqu'à la 22ème place). Pas vraiment " variétés ", mais pas authentiquement rap non plus, Manau, en attendant un deuxième LP d'ici une poignée de mois, enregistre une percée tardive en Allemagne, avec le premier album, " Panique celtique " (75ème). Parallèlement, " La Tribu de Dana " a accroché le 89ème rang du Top Singles.

French Touch

Sans actualité d'importance, la French Touch électronique n'en délaisse pas pour autant les classements internationaux. Sorti à l'automne, l'album de Mr Oizo, " Analog worms attack ", ne semble pas avoir bénéficié de l'effet " Flat beat " du printemps dernier, classé seulement en Belgique et en Allemagne (90ème). Vieux de la vieille, Stardust résiste au Canada (31ème) et aux Etats-Unis (19ème meilleure vente de maxi-singles), avec l'inusable " Music sounds better with you ", dans les bacs depuis juillet 1998. Alors que la bande originale du film " Virgin suicide ", qu'ils ont composée, s'apprête à sortir, Air était toujours classé en Pologne (59ème) et en Grande-Bretagne (176ème), avec " Premiers symptômes ", la réédition des maxis de leurs débuts, et en Grande-Bretagne uniquement (101ème) avec " Moon safari ", le disque de la consécration internationale. La prude Albion demeure d'ailleurs assez fidèle à la scène électronique française : Cassius confirme son succès anglais avec un troisième single extrait de leur album " 1999 " : " La mouche " (53ème) ; Phunky Data gagne du terrain (" Hard night ", 137ème) ; Mr Oizo s'accroche (183ème) avec le simple " Flat beat ", vendu à ce jour outre-Manche à 680.000 exemplaires. Pour sa part, Kojak classe un single en Angleterre (" You can't stop it ", 123ème) et un autre en Pologne (" Stupid Jack ", 31ème).

En Europe, Tarkan et Manu Chao sont les productions françaises estampillées " world " les mieux perçues. Le premier a explosé l'an dernier mais reste classé en Hongrie (37ème) et en Slovaquie (12ème) avec son album éponyme, ainsi qu'en Allemagne, grâce au single " Bu gece " (97ème). Le second, ex-chanteur de la Mano Negra, remporte toujours les suffrages avec son hispanisant " Clandestino ", dévoilé en avril 1998 et vendu à ce jour à plus d'1,2 million d'exemplaires dans le monde, surtout en Italie (5ème) et en Suisse (48ème). L'Italie consacre aussi le single " Bongo Bong " (5ème), comme la Suède (45ème). Fin 1999, aux Etats-Unis, dans le classement " world music " de l'hebdomadaire " Billboard ", ont surtout triomphé Cesaria Evora (" Café Atlantico ", 5ème), Zap Mama (" A ma zone ", 6ème) et le best of de Deep Forest (" Made in Japan ", 8ème).

Enfin, une petite goutte de classique (vulgarisé) dans un monde de brutes. Emma Shapplin vendait toujours son " Carmine meo " (plus de 2 ans d'âge) en Norvège (17ème) et aux Pays-Bas (31ème), pendant que le single " Discovering yourself " grimpait à la 32ème position du Top canadien. De son côté, l'inébranlable Richard Clayderman réservait de " Beautiful moments " aux Danois (20ème) et aux Norvégiens (12ème).

Et la Belgique dans tout ça ? Le plat pays a récemment cessé de publier son classement national des ventes de singles et d'albums, au profit de deux hit parades distincts, l'un pour la Wallonie, l'autre pour les Flandres. La partition est-elle proche ? Quoi qu'il en soit, ces deux nouveaux Tops régionaux, et tous les autres baromètres nationaux, seront traités dans notre prochain relevé des compteurs, courant mars. A bon entendeur…

Gilles Rio