Noir Désir au Yémen

Dans le cadre d'une tournée au Moyen-Orient, Noir Désir le plus célèbre groupe de rock français, a donné à Sanaa, le 9 avril 2002, l'un des rares concerts qu'a connu la capitale yéménite depuis longtemps. Les quatre membres se sont produits devant une salle comble qui a rassemblé un public local, essentiellement masculin et une grande partie de la communauté européenne du pays.

Un succés inattendu

Dans le cadre d'une tournée au Moyen-Orient, Noir Désir le plus célèbre groupe de rock français, a donné à Sanaa, le 9 avril 2002, l'un des rares concerts qu'a connu la capitale yéménite depuis longtemps. Les quatre membres se sont produits devant une salle comble qui a rassemblé un public local, essentiellement masculin et une grande partie de la communauté européenne du pays.

Le théatre du Centre Yéménite d'Etudes et de Recherche (550 places assises), qui a accueilli l'événement, a été envahi depuis le début de la soirée du 9 avril par plus de mille personnes venues assister au concert exceptionnel qui a commencé comme prévu à 19h30. Au début, les Noir Désir ont interprété leur ancienne chanson Si rien ne bouge dans une nouvelle version. Puis ont enchainé pendant près d'une heure et demie avec des titres qui ont progressivement enflammé une assistance dont une grande partie les découvrait pour la première fois. Ils ont notamment chanté A l'endroit, à l'envers, Le vent nous emportera, Des armes, Bouquet de nerfs, Tostaki, A l'arrière du taxi et aussi L' homme pressé, qui leur a valu en 1998 la Victoire de la Meilleure Chanson de l'année.

Sur scène, le chanteur de Noir Désir, Bertrand Cantat, portait un keffieh (foulard traditionnel arabe), signe de l'engagement politique (en l'occurrence pro-palestinien) et social du groupe et de sa lutte contre le racisme et la xénophobie.

A la fin de la soirée, les Yéménites interviewés ont tous insisté sur le succés du concert et ont exprimé leur joie de découvrir pour la première fois le groupe français. Certains ont même évoqué l'importance de ce genre d'évènement pour l'ouverture sur les autres cultures du monde. Un Français qui travaille au Yémen et qui a fait trois heures de route pour assister au concert de Noir Désir, était encore sous l'émotion quand il a déclaré : "J'ai été emballé ! Un concert de ce genre, c' est unique au Yémen !" Quand à Serge Teyssot-Gay et Bertrand Cantat, guitariste et chanteur du groupe, ils ont évoqué à notre micro leur grande joie de jouer à Sanaa et d'animer l'un des rares concerts de la capitale yéménite. Ils ont aussi avoué que l'accueil des Yéménites leur a vraiment donné envie de revenir dans le pays de la Reine de Saba.

Les Noir Désir ont quitté le Yémen pour Istanbul en Turquie où ils terminent la tournée le 12 avril. Mais, ils y reviendront, sans aucun doute.

Fady Matar à Sanaa

Noir Désir Des visages des Figures (Barclay/Universal) 2001