Un joli M

Protégé comme la poule aux œufs d’or par Universal - la nouvelle maison de disque de l’artiste - Mister Mystère, le quatrième album de Matthieu Chédid, est enfin dans les bacs. Sensuel, poétique et subtilement varié, ce disque/DVD se déguste avec les yeux et les oreilles.

Mister Mystère

Protégé comme la poule aux œufs d’or par Universal - la nouvelle maison de disque de l’artiste - Mister Mystère, le quatrième album de Matthieu Chédid, est enfin dans les bacs. Sensuel, poétique et subtilement varié, ce disque/DVD se déguste avec les yeux et les oreilles.

Il a abandonné le gel et troqué son costume rose et ses lunettes loufoques pour un sobre look noir et blanc, mais c’est bien lui : M est de retour sur la planète discographique, six ans après le succès de Qui de nous deux (plus d’un million d’albums vendus). Avec une promo réduite au minimum et un seul extrait riquiqui de l’album à écouter sur le MySpace de l’artiste, les fans étaient sur les dents ! Le mystère de Mister Mystère était bien gardé et franchement, il n’y a pas à être déçu. Textes raffinés écrits en grande partie par Brigitte Fontaine et mélodies enchanteresses arrangées par Louis Chédid : M est toujours aussi agréable à écouter, plus fluide et plus cohérent que jamais.

Certains regretteront peut-être les moments de folie rock et électrique qui agitaient le chanteur sur Je dis M. Sur ce disque-là, le fils Chédid est plus calme, plus aérien, plus acoustique et plus poétique encore qu’avant. Cela ne l’empêche pas de s’offrir de belles envolées "hendrixiennes" sur l’érotique Tanagra, des sonorités maliennes sur Amssétou et même le Hold up de son père Louis, version disco théâtrale avec grosse caisse en avant et sirènes de police.

Entre le rire et la légèreté vaporeuse des guitares, pointe toujours une poignante nostalgie qui se goûte ici aussi en images : de jolis clips filmés par M et montés par sa sœur Emilie accompagnent en effet chaque chanson. L’artiste a voulu faire un album "percept", à la manière de Gilles Deleuze, unissant art et perceptions sensorielles. Coupées en deux, ces vidéos illustrent la dualité chère à M : ombre et lumière, noir et blanc, masculin / féminin… Sans doute s’en inspirera-t-il sur scène pour la longue tournée qu’il amorcera dès cet automne en France.

- 08/09/2016
- 08/09/2016
- 08/09/2016

M Mister Mystère (Barclay/Universal) 2009
En concert au Zénith de Paris du 9 au 12 juin 2010.

- 08/09/2016
- 08/09/2016
- 08/09/2016