Koppo (Cameroun)

Le Cameroun est fertile en création musicale, reflet des métissages linguistiques et culturels. Dans ce cadre, Koppo auteur du célèbre titre Si tu vois ma go, est un bon exemple de cette richesse particulière.

Si tu vois ma go

Le Cameroun est fertile en création musicale, reflet des métissages linguistiques et culturels. Dans ce cadre, Koppo auteur du célèbre titre Si tu vois ma go, est un bon exemple de cette richesse particulière.

De son véritable nom Patrice Minko’o, Koppo est né en 1976. Au début des années 2000, il officie comme comédien, en particulier dans Cité Campus, une des premières sitcoms camerounaises. La révélation musicale a lieu pour lui, en 2003 lors d'un concert donné à Douala par Manu Dibango, accompagné ce jour-là du groupe Macase, (lauréat du Prix Découvertes 2001). Après le concert, le jeune homme passe la soirée avec les artistes et au petit matin, prend le micro et déclame un texte intitulé Si tu vois ma go.

Fort de ce premier essai, le jeune artiste sur les recommandations de Blick Bassy, chanteur de Macase, va commencer à travailler ses textes. Ceux-ci rendent compte avec authenticité de la vie des jeunes Camerounais de sa génération. Il utilise pour ça le "camfranglais", une sorte d'argot national à base de français, d'anglais et de langues camerounaises.

Avec son phrasé que certains compare à celui de Doc Gynéco, le slameur/rappeur sort un premier album intitulé Je go, chroniques de la vie ordinaire et des rêves éveillés, partagés par toute une génération de jeunes urbains. Koppo n'hésite pas à faire appel à des artistes comme Charlotte Dipanda pour lui donner la réplique sur un titre comme J'en ai marre. Produit par Blick Bassy, cet album permet à Koppo de se faire connaître par le public camerounais qui s'avère enthousiaste et réactif.


 Koppo sur MySpace