Le charme folk de Lady Sir

Gaëtan Roussel et Rachida Brakni forment Lady Sir. © Zazzo

Après avoir ressuscité Louise Attaque l’an passé, Gaëtan Roussel est de retour en duo avec la comédienne-metteuse en scène Rachida Brakni. Sous le nom de Lady Sir, ils dévoilent avec le disque Accidentally yours, un bijou de chansons folk, écrites et composées à quatre mains.

Louise Attaque, Tarmac, deux albums reconnus sous son nom - Ginger (2010), Orpailleur (2013) - ; aujourd’hui, Lady Sir, au côté de Rachida Brakni. À bien y réfléchir, on n’en connaît pas d’autres, Gaëtan Roussel est sans doute le seul chanteur français à officier sous autant d’appellations différentes en remportant, à chaque nouveau projet, les honneurs d’un succès renouvelé.

Alors qu’il y a tout juste un an, Louise Attaque ressurgissait sur scène et nous sidérait d’énergie – dix années d’absence et pas une ride –, la surprenante rencontre du musicien et de la comédienne, donnant de la voix sous le nom de Lady Sir, sidère cette fois de charme, à peine le disque éclos.

En 1m30 d’instrumental harmonica-guitare acoustique, l’introduction d’Accidentally yours esquisse la ligne d’horizon folk-romantiquement rock de l’album auquel la chanson donne son titre. Et cueille avant même que le duo ne vienne y romancer les tours et détours de l’embrasement amoureux.

À mesure que les ballades se succèdent, les guitares percent (Le temps passe), les voix, basses lorsqu’elles chantent l’intime, gagnent en hauteur là où résonne le voyage (Je rêve d’ailleurs), les violons s’invitent au travelling sentimental… Le timbre de Rachida Brakni rappelle celui de Keren Ann : l’americana lui va à merveille.

Le tandem inédit nous propulse d’autant plus dans les grands espaces que sa poésie s’y déploie aussi bien en anglais, qu’en français et en arabe. Un disque doux, caressant. Au nom, comme au titre, à l’élégance sur mesures.

Lady Sir Accidentally yours (Barclay) 2017

Page Facebook de Lady Sir
En concert le 30 juin à la Philharmonie de Paris