M’Bouillé Koité, griot 2.0

Le lauréat du prix Découvertes RFI 2017, M'Bouillé Koité. © DR

À 27 ans, le chanteur et musicien malien M’Bouillé Koité vient de remporter le prix Découvertes RFI décerné par un jury présidé par l’artiste franco-congolais Singuila. Héritier de la tradition griotique mais résolument dans son époque et ses sonorités, cet ancien candidat de l’émission Island Africa Talent et neveu du chanteur Habib Koité est devenu en quelques années un artiste de premier plan sur la scène malienne.

L’incontournable Cheick Tidiane Seck, qui dirigeait il y a quelques jours le Bamako Jazz Festival, a trouvé la formule appropriée pour présenter M’Bouillé Koité, son "petit" tout juste auréolé du prix Découvertes RFI : "Il est aux sources du futur avec le talent du passé", estime celui qui fait figure de parrain pour nombre de musiciens et chanteurs d’Afrique de l’Ouest. Une façon de faire comprendre que le jeune homme maîtrise parfaitement l’art griotique et sait en même temps le façonner avec une dose d’ouverture inédite. Là se situe sa valeur ajoutée et à la fois son identité musicale.

"Il est l’un des tout premiers à avoir fait du R&B mélangé à un registre mandingue", considère la chanteuse Pamela Badjogo. En 2014, lorsque M’Bouillé s’est porté candidat à l’émission Island Talent Africa, elle lui a fait passer les auditions et se rappelle qu’avec sa guitare, il avait chanté un titre en bambara et fait une reprise de Francis Cabrel. Retenu pour la phase finale de ce programme télévisé réunissant de jeunes espoirs d’Afrique et de l’océan Indien, le représentant malien est éliminé avant la finale, mais marque déjà les esprits. "Il dégageait quelque chose de très fort. Il avait une belle prestance. Mais pas assez de personnalité", se souvient le producteur ivoirien David Monsoh, membre du jury de l’émission, qui a encouragé l’intéressé à trouver une voie plus personnelle, hors du registre mandingue déjà entendu, et a gardé le contact avec lui depuis trois ans, conscient de son potentiel.

M’Bouillé Koité, l'étoile montante du Mali

Les conseils ont porté. Depuis deux ans, cet ancien élève de l’Institut national des arts de Bamako (mention bien !) s’est fait une place à l’échelle nationale. "N’importe quel Malien connait M’Bouillé", assure Pamela Badjogo. Ses titres et ses collaborations avec Sidiki Diabaté, le fils de Toumani qui incarne la jeune scène urbaine, ont fait mouche au-delà de sa seule génération. "Sa guitare a une sonorité complètement mandingue et il y a joute des rythmes modernes, ce qui fait que les jeunes s’y retrouvent comme les anciens", poursuit Pamela. "Quand il chante, il est dans la continuité de nos grands chanteurs lyriques d’Afrique", dit encore Cheick Tidiane Seck, citant les noms de Salif Keita, Youssou N’Dour ou encore Tabu Ley Rochereau.

Comme Sidiki Diabaté, M’Bouillé Koite s’est construit en restant ancré dans la tradition. "Il a grandi dans la musique. Sa maman est griotte et son papa qui est mon grand frère – de même père et de même mère – est musicien, c’est même lui qui m’a initié à la musique", raconte Habib Koité, sans conteste l’artiste malien le plus actif sur les scènes internationales depuis plus de quinze ans et lui-même lauréat du prix Découvertes RFI en 1993. "Quand je répète dans la cour de la maison, comme je le fais depuis vingt ans, il est là, il s’assoit et il regarde. On ne sait jamais ce que les enfants ont dans la tête !", ajoute-t-il. Aujourd’hui, "c’est la bousculade", quand M’Bouillé joue à l’Hotel Maya que possède Habib, tous les dimanches. "Je ne le rate jamais : je le filme, j’écoute sa musique, je regarde sa façon de bouger sur scène, j’observe ses instrumentistes", assure l’oncle.

À peine son neveu venait-il d’être distingué par le jury du prix Découvertes RFI qu’il l’appelait depuis la cote est des États-Unis où il est actuellement en tournée : "Je lui avais dit de se présenter au concours, parce que c’est une porte qui s’ouvre, même si tu ne gagnes pas. Et quand je l’ai félicité, je lui ai conseillé de garder la tête froide et d’attacher sa ceinture !"

Page Facebook M'Bouillé Koité