Les Frères Casquette, le rap à hauteur d'enfant

Les Frères Casquette © Konixion

Depuis 2011, les Frères Casquette séduisent petits et grands grâce à un rap à hauteur d’enfants, dont les thèmes parlent à tous. Pas d’insultes, pas de flics ni de fric, mais des textes inventifs et drôles. Portrait de ce groupe de rap différent des autres, qui vient de sortir un nouvel opus, La vie devant nous.

Du rap pour gamins ? L’idée ne semble plus saugrenue en 2018, à l’heure où le duo Bigflo & Oli, Black M ou Maître Gims réunissent tant les adultes que leurs enfants. En 2011, lorsque sont apparus les Frères Casquette, ils étaient les premiers à s’adresser aux enfants. Ils sont originaires d’Angers, pour partie issus du groupe de rap Nouvel R, et ont décidé de se baptiser les Frères Casquette, en hommage à cet accessoire indispensable à tout amateur de rap. Max et Sam Casquette sont accompagnés de DJ Casque et de Cousin Bob.

Second degré

En quoi le hip hop pour les moins de 15 ans est-il différent de celui pour ados et adultes ? "Nous devons être audibles par les enfants, il faut donc ralentir le débit, le flow. Il faut aussi aller droit au but tout en ne les prenant pas pour des neuneus. Nous essayons aussi d’intéresser les parents, avec du second degré ou des références au hip hop des années 90. Nos textes sont écrits à partir de nos souvenirs d’enfance ou de l’observation de nos gamins" explique David, alias Sam Casquette, père de deux enfants de 3 et 10 ans. 

Effectivement, les Frères Casquette parlent à tout le monde, aux petits comme aux grands. Par exemple, lorsqu’ils évoquent les adultes stressés ("Peut-être que la France aura fini sa crise d’adolescence et qu’elle reprendra sa croissance") et les enfants qui veulent profiter de l’instant présent ("Maintenant c’est trop bien/ Y a que le présent qui est amusant") avec des scratches sur la sempiternelle question "Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ?" (La Vie devant nous). Une façon aussi de rappeler aux adultes les enfants qu’ils ont été.

Dans leur second album (Le Monde à l’envers), sur le titre Avant, les quatre musiciens expliquent la vie de leurs parents aux enfants ("Avant Internet, les gens se parlaient pour de vrai/ Ils écoutaient des disques/ C’était des livres qu’ils lisaient") Les mélodies sont accrocheuses et les refrains faciles à mémoriser ("Est-ce que c’est vrai ?/ Est-ce que c’est faux ?/Jimmy Thomane"). Le dernier album des Frères Casquette, La Vie devant nous, évoque des thèmes qui parlent aux petits et grands, comme l’arrivée d’un petit frère, la mort du chat ou l’angoisse (des parents) pour l’avenir des enfants. 

Trop de rap ?

Pourtant, les préjugés du rap collent aussi aux Frères Casquette. Certains professeurs des écoles refusent que leurs classes assistent à leurs concerts. Pour d’autres, les enfants écoutent déjà suffisamment de rap comme cela, même s’il s’agit de textes un peu crus qui ne sont pas de leur âge… 

Les quatre MC puisent leurs influences musicales dans les courants boombap et trap et sont des inconditionnels du rap des années 90, qu’il soit français (IAM, NTM) ou new-yorkais. Sur scène, un cinquième membre (virtuel) les accompagne sur un écran, Master Blaster, avec sa tête de radiocassette. L’occasion d’interludes rigolos ou d’un clash… Le groupe n’hésite pas non plus à singer quelques clichés du rap bling-bling. Finalement, les Frères Casquette en établissant le lien entre le rap d’aujourd’hui et celui d’hier, rallient ainsi toutes les générations.

Les Frères Casquette La Vie devant nous (m/2L music/Pias) 2018
Page facebook des Frères Casquette