Vu d'ailleurs novembre 2018

Jain, Mylène Farmer, Johnny Hallyday, Chris et David Guetta ont chacun sorti un album à la rentrée 2018. © RFI

Depuis la rentrée, les artistes français les plus côtés à l’étranger (David Guetta, Christine & The Queens, Jain, Mylène Farmer et Johnny Hallyday) ont chacun sorti un nouvel album. Qu’en pense la presse internationale ?

David Guetta revient avec un double LP intitulé 7 car "c’est (son) septième album", a-t-il confié à la Bible du show-biz U.S. Billboard (14/9), livrant au passage la recette de son succès : "20% de talent, probablement 70% de travail, 10% de chance". Facile, non ? Comme la musique de Guetta, surconsommée et sans risque. Sans surprise, "le producteur électronique français propose un album de collaborations à tendance pop et un album rempli de musique de danse sans fioritures" (Rolling Stone, USA, 14/9). À l’affiche : "Anne-Marie, Nicki Minaj, Martin Garrix, Justin Bieber, Sia, Lil Uzi Vert, G-Eazy, Steve Aoki et J. Balvin ne sont que les noms les plus distingués d'une longue liste de collaborateurs qui, au moins sur papier, font de 7, l’un des événements discographiques les plus importants de l’année" (DJ Mag, Italie). Toutefois, pour Volkstimme (Allemagne), "le multimillionnaire", critiqué "pour sa musique de danse", surprend sur le deuxième CD "avec un retour à la musique underground".

Avec son deuxième album, Christine & The Queens "amène la pop pansexuelle au grand public" (Variety, USA, 29/10). Cet opus est "un vrai régal" (The Mancunion, Angleterre, 10/10). "Embrassant sa beauté androgyne vers de nouveaux sommets, Christine incarne une esthétique qui, combinée à sa musique, est irréprochable." Et "même si Chris parle sans demi-mesures de l'autonomisation des femmes, de la nécessité d'être qui vous voulez et de vivre pleinement votre sexualité, le personnage montre également sa vulnérabilité dans des moments aussi cathartiques que N'a pas d'importance (…) et, surtout, de What's-Her-Face" (Mondo Sonoro, Espagne, 11/10). Christine, née Héloïse Letissier, est célébrée partout et par tous. "Paul McCartney et Madonna en sont fans", assure Daily News (USA, 28/10), dont un journaliste a assisté au concert "sold-out" de Los Angeles. "La nouvelle reine de la pop française" s’est récemment lancée dans une tournée mondiale. On va encore longtemps entendre parler de Chris.

Jain vient de donner un successeur à Zanaka, marqué par le tube Makeba. "À seulement 26 ans, la timide Jain sort déjà son deuxième album, Souldier, et y revisite… l’inspecteur Gadget !", s’étonne La Dernière Heure (Belgique, 3/9). Pourtant, "la chanteuse cartonne avec son nouvel album", note Le Matin (Suisse, 27/9). Actuellement en tournée, Jain a accordé une longue et intéressante interview à WWD (USA, 5/11), "lors de la dernière étape de sa tournée nord-américaine". "La musicienne française montante" y parle "de l'influence de passer son enfance à Dubaï, au Congo et à Abu Dhabi, et explique pourquoi le port d'un uniforme est au cœur de son art". Voilà une bonne occasion d’en savoir plus sur cette artiste aussi discrète que talentueuse.

"Elle vient de sortir son 11e album studio, Désobéissance" (RTBF, Belgique, 4/10). Qui donc ? Mylène Farmer. Le disque "est composé de 12 titres", pointe Le Soir Magazine (Belgique, 29/9), "dont Prière produit par DJ Feder". "Sur son album, on retrouve également le duo qu’elle forme avec la chanteuse LP sur N’oublie pas". "La chanteuse de 57 ans reste fidèle à elle-même avec des titres osés comme Histoires de fesses aux allures électro. Sur la pochette de l’album, elle apparaît en femme forte le pied posé sur une tête de mort." Pour fêter ce nouveau bouquet de chansons, "Mylène Farmer donnera en juin six concerts, les premiers depuis 2013" (24 Heures, Suisse, 1/10).

Pour les pays francophones, l’événement de l’automne est la sortie de l’album posthume de Johnny Hallyday. Les fans n’ont pas été déçus par cette "cuvée où le rock, le blues et le rockabilly se côtoient sur dix chansons fidèles à ce que Johnny affectionnait" (La Presse, Canada, 15/10). "Sa voix puissante est intacte, et un souffle de vie traverse cet opus tout sauf testamentaire". "Tabac monstre. Feu rallumé. Flambée des gros titres et des ventes", résume Le Devoir (Canada, 26/10). "Les figures de la pop et du rock rapportent des millions post mortem", constate L’Illustré (Suisse, 4/11). "780 177 albums : en une semaine, le dernier album de Johnny a battu un record historique en France." On le sait : les stars ne meurent jamais. "Amen l’oseille".