Le mystique rap d’AllttA

AllttA. © Mathieu Renoult

Le cerveau d’Hocus Pocus, 20Syl, revient avec le rappeur américain Mr. J. Medeiros, sur AllttA. Pour ce duo franco-américain très physique, les beats électroniques font le lit d'un rap habité, empreint de références religieuses et philosophiques. Déjà aperçu l’an passé sur les festivals, le duo devrait être une valeur sûre de la saison estivale qui s’annonce.

Il faut d’abord le dire, on peut difficilement écouter AllttA sans avoir en tête les autres groupes de 20 Syl, Hocus Pocus, et bien sûr C2C, ce collectif de DJs qui a mené les platines sur le devant de la scène en France. Une fois acté cette parenté évidente, c’est vers un rap très électronique que nous mènent le beatmaker et son alter ego, le rappeur américain  Mr. J. Medeiros.

Les deux hommes se sont connus il y a une bonne dizaine d’années maintenant, puisque les premières apparitions de Mr. J. Medeiros sur des titres d’Hocus Pocus, remontent au milieu des années 2000. 20 syl : "On est allé voir le concert d’un rappeur anglais. On ne connaissait pas le groupe de Jason, The Procussions, qui assurait la première partie. On est arrivé sur leurs trois derniers morceaux, on a pris une claque énorme. On a réussi à parler à leur tour manager, qui était un Français. On s’est connecté et ça a été de suite naturel."

"Double sens, voire triple sens"

Sylvain Richard / 20syl évoque un "jumeau américain", tandis que Jason Medeiros / Mr. J. Medeiros garde en mémoire les beats imprégnés de musique américaine de son comparse. C’est plus tard que le rappeur originaire de Colorado Springs proposera le sigle AllttA, un dérivé du mot anglais "altar", l’autel, qui signifie "A little lower than the angels". Que trouve-t-on "juste en dessous des anges" ? "Il y a une sorte de dualité entre la religion et la philosophie, la logique, la science, la foi. C’est un développement de moi-même. J’étais très religieux et je me suis mis à la philosophie existentialiste", éclaire Mr. J. Medeiros.

Alors que la plupart des textes puisent dans ce terreau, d’autres sont plus  "autobiographiques", avec des "doubles, voire des triples sens". C’est ce que Mr. J. Medeiros explique sur le très populaire site de paroles rap Genius, où il décompose ses rimes. "La signification formelle appartient plus à Jason. Il maîtrise le sens, les mots et moi je m’occupe de la partie graphique, de l’architecture musicale", confirme 20Syl. L’ancien élève des Beaux-arts de Nantes a imaginé les projections vidéo géométriques et sur scène, sa présence très contrôlée contraste avec l’explosion physique d’un MC qui a longtemps vécu à Los Angeles, après avoir quitté ses montagnes Rocheuses.

Mr. J. Medeiros explique cela en français dans le texte par "son amour de la batterie". Rapper ? "C’est boxer" La scène ? "I lose myself" Traduire : "Je me donne totalement !" Ses rimes ? C’est bien sûr du rythme. La musique d’AllttA mélange ainsi les beats électroniques épiques avec un flow nasillard qui n’est pas sans rappeler les Beastie Boys et tous ces garnements du rap US. Et si The Upper Hand, un bon disque, n’y suffisait pas ? Il a paru en version instrumentale et bien sûr, on pourra voir AllttA en concert sur les grandes scènes des festivals cet été.

AllttA The Upper Hand (On and on records) 2017

Page Facebook de AlltA