Dub Inc, sur les hauteurs du reggae

Dub Inc. © Alexis Rieger

S'il ne fait plus parler de lui, ou du moins s'il n'a plus la diffusion qu'il a pu avoir sur les radios et les télévisions, le reggae français continue de séduire et d'attirer un large public à ses concerts, dans des salles toujours plus grandes, à l'image du groupe Dub Inc dont le sixième album So What impressionne par sa solidité et sa cohérence.

Curieusement, c'est à l'ombre que le reggae, en France, pousse avec un rendement optimal et donne ses fruits les plus savoureux. Dans son acclimatation sous les latitudes de l'Hexagone, ce genre musical venu des tropiques jamaïcains a perdu sa faculté de se remettre d'une exposition médiatique intense. Les membres de Dub Inc semblent l'avoir si bien compris qu'ils font avec constance, depuis leurs débuts et jusqu'à présent, tout ce qu'il faut pour que leur popularité à croissance exponentielle – à un stade qui pourrait faire beaucoup d'envieux aujourd'hui – ne les entraine pas au-delà d'une ligne qu'ils ne veulent en aucun cas franchir : ne plus être en situation ni en capacité d'être réellement indépendants, rester acteurs et non devenir spectateurs.

L'équation n'est pas simple à résoudre, et amène le groupe stéphanois à prendre des décisions qu'aucune maison de disques ne validerait (ça tombe bien, ils n'en ont pas). Passe encore pour les 45.000 exemplaires du CD Dub Inc Summermix 2016 donnés dans les festivals d'été d'une dizaine de pays européens où il était programmé, dévoilant quelques-uns des titres du nouvel album sorti fin septembre. Mais d'ici à comprendre que les principaux intéressés puissent diffuser sur Internet l'intégralité de leur album en "lyrics vidéo" (clips avec les paroles des chansons) à peine une semaine après sa commercialisation officielle...

Plus salvatrice que suicidaire, parce qu'elle colle à l'époque actuelle et prend en compte les mutations du business de la musique, la démarche correspond aussi parfaitement à ce qu'Aurélien et Hakim, les deux chanteurs, veulent véhiculer : énergique, percutant et efficace avec ses mises en place qui fonctionnent en live comme en studio, leur reggae est d'abord textuel, qu'il soit délivré en français, en kabyle ou en anglais.

Sans qu'il y soit clairement fait référence, on sent bien tout au long des quatorze chansons que le climat sociétal qui prévaut en France depuis bientôt deux ans pèse de tout son poids dans l'inspiration. Le décryptage suscite des inquiétudes qui s'entendent. Mais c'est avec des convictions et une volonté de garder la tête froide que les paroliers répondent.

Cela se reflète dans So What, ou encore Triste Époque ("Mais comment rester cool quand le monde débloque ? Que le mal est dans la foule sans équivoque ?" martèle le refrain), mais aussi à travers le métaphorique Grand Périple. Lucide, réconfortant à défaut de pouvoir être joyeux, ce sixième album remarquable dans la qualité de sa production, à la fois moderne et fidèle à la structure musicale du reggae, met aussi en évidence la faculté de Dub Inc à savoir proposer, sans se répéter.

Dub Inc So What (Diversité) 2016

Site officiel de Dub Inc

Page Facebook de Dub Inc