Pierpoljak, sous un ciel de reggae

Pierpoljak. © Koria

Après plus de vingt ans à balader ses riddims, Pierpoljak continue de voguer sur l’horizon du reggae. Son onzième album, Chapeau de paille, convoque le soleil, la mer et les musiques jamaïcaines. Il se révèle bien plus convaincant lorsqu’il est ancré dans les sonorités roots plus que dans une modernité mal digérée. 

"Rocksteady, je me rappelle / De tes mélodies sucrées comme du gospel / Rocksteady, à l’ancienne  / Ce parfum ne sera plus jamais le même" C’est avec un air mélancolique que Pierpoljak ouvre Chapeau de paille et en retrouvant ce flow, le voyage commence en terrain familier. Après vingt ans de carrière, le chanteur nous glisse à l’oreille qu’au fond, il n’a pas trop changé.

On l’a oublié aujourd’hui, mais il fut une époque où ses refrains se faisaient une place au soleil. Pierre-Mathieu Vilmet (son vrai nom) venait d’enregistrer à la Jamaïque son deuxième album, Kingston Karma, et trouvait grâce à ses tubes nonchalants, Pierpoljak et J’sais pas jouer, la voie d’un succès qui l’a amené directement dans les chambres d’ados, faisant quasi jeu égal avec le rap, le rock ou la scène festive.

Le temps a passé depuis et comme tout le monde, Pierpoljak  a eu des hauts, des bas et des moments loin du reggae. Depuis qu’il est reparti avec son propre label, Garvey drive, il y est revenu, signant sur des riddims roots, des chansons à la coule qui parlent souvent de sujets pas si légers que ça. C’est en ce sens que Chapeau de paille ne dénote pas de ce qu’on connaissait du chanteur et c’est clairement ce que l’on préfère sur Rocksteady, Emmeni public ou Marche arrêt

En revanche, quand il s’éloigne de cette base qui mélange le soleil, la mer et la nostalgie, Chapeau de paille laisse perplexe. Avec sa production de variété sucrée, la chanson titre apparaît comme un contresens, le groove soul/rock de Tape dans le mille ne convainc pas non plus, tandis que La route Chanflo sonne comme du Stromae mal inspiré. Seul Le mana tire à peu près son épingle du jeu à distance de musiques jamaïcaines qui restent le cœur de ce sujet. 

Pierpoljak Chapeau de paille (Verycords) 2017

Site officiel de Pierpoljak
Page Facebook de Pierpoljak