Vu d'ailleurs Octobre 2013

 Vu d'ailleurs Octobre 2013
Patricia Kaas aux Francofolies de New York 2013 © E.Dunand

C’est l’année Piaf. Pour commémorer le cinquantenaire de la mort de la chanteuse, les hommages se multiplient. Direction les Etats-Unis, où les célébrations viennent d’être lancées en fanfare !

L’Amérique n’a pas oublié Edith Piaf. Le Beacon Theatre de New York a accueilli un concert exceptionnel, le 19 septembre, "marquant à la fois le 50e anniversaire de sa mort et les débuts américains des Francofolies, le plus grand festival musical français", à l’origine de cette réunion au sommet (Hollywood Reporter, 21/9).

Sur scène, "les chanteurs français ont été rejoints par d’autres chanteurs venus du monde entier rendre hommage à la regrettée chanteuse" (Washington Post, 20/9) : Nolwenn Leroy, Zaz, Harry Connick Jr., Olivia Ruiz, Madeleine Peyroux, Jean-Louis Aubert, Duffy, Christophe Willem, Cœur de Pirate, Beth Ditho, Elodie Frégé, Patrick Fiori, Charles Dumont, Alex Hepburn, Emmanuel Moire, Patricia Kaas, Camelia Jordana et Angelique Kidjo.

"Edith Piaf aurait été ravie de cet hommage", s’enflamme le correspondant du Hollywood Reporter. "'Ce soir, ça va être une folle nuit française à New York’, nous a-t-on promis au début du spectacle. Et en effet, à quelques exceptions près, toutes les chansons ont été interprétées dans leur langue originale." "Les points forts sont nombreux", comme Olivia Ruiz, "accompagnée seulement à l’accordéon" pour "une version austère et légèrement gitane de Milord", Jean-Louis Aubert, qui a repris "Je t’ai dans la peau "avec une arrogance de rock star, ajoutant un solo de guitare électrique", "la voix puissante" de Beth Ditto "fonçant à travers L’homme à la moto" ou Alex Hepburn, qui "a rappelé Janis Joplin avec une interprétation bluesy en anglais de Jezebel". "Plusieurs artistes semblent canaliser directement le style unique de Piaf avec d’excellents résultats", au premier rang desquels Elodie Frégé, Camelia Jordana et Patricia Kaas. Mais "le moment le plus émouvant fut l’apparition du vieux chanteur-compositeur Charles Dumont, qui a chanté Les amants et Les flonflons, deux chansons qu’il a écrit spécialement pour Piaf".

Un autre grand Charles était absent : Aznavour, "que Piaf avait découvert en 1946 et emmené en tournée aux Etats-Unis avant qu'il ne lui écrive des chansons telles que Plus bleu que tes yeux" (Journal de Montréal, 18/9). En août, lors d’un hommage à Trénet, "il a interprété cinq titres de l'artiste en fin de soirée. Croyant assister à un concert complet d'Aznavour, les spectateurs se sont sentis floués et ont demandé à être remboursés" (7 sur 7, Belgique, 5/9).

Selon Aznavour, "c'est la faute des organisateurs". Du coup, à New York, "je n’y vais pas". Présente au Beacon Theatre, Patricia Kaas, "la chanteuse jazz et cabaret" (San Francisco Examiner, 12/9), remettait le couvert le lendemain au Town Hall. Une semaine après "sa performance au Masonic Center" de San Francisco, elle présentait aux New-Yorkais son spectacle Kaas chante Piaf. "J’ai voulu un hommage contemporain, théâtral et urbain", explique-t-elle à Broadway World (20/9), qui considère "qu’après une fabuleuse carrière de plus de 25 ans, et un succès international, Patricia Kaas reste la digne héritière de Piaf de par le monde".

Outre ces concerts, note La libre Belgique (19/9), "la Maison française donnera notamment une conférence en octobre sur les années Piaf à New York", une manifestation qui s’inscrit "dans une série de célébrations, livres et documentaires des deux côtés de l'Atlantique". Les initiatives indépendantes se multiplient aussi. La chanteuse et comédienne Leslie Fitzwater, originaire du Milwaukee, a plusieurs fois incarné Piaf. Les 12 et 13 septembre, après une petite tournée, de retour à Milwaukee, "elle reprenait son Show Edith Piaf, un succès de la saison passée" (Journal Sentinel, 8/9). Comme quoi, la passion Piaf sait aussi toucher l’Amérique profonde.

L’hommage à Piaf est international. L’Alliance française de Dubaï a ainsi organisé un concert Piaf-Aznavour, "accueillant les voix de Véronique Forget et Nyno Carnino" (7 Days In Dubai, 19/9). Au Québec, "un spectacle intitulé Complètement Piaf aura lieu à Montréal" les 10 et 11 octobre, prévient Huffington Post Québec (2/10). "C'est à la comédienne Anne Peyton qu'est revenu le rôle de la grande chanteuse, connue pour son énergie et sa passion. (…) Des créations multimédias conçues par Oxyde Média seront également présentées durant le spectacle". On n’a pas fini d’entendre parler d’Edith Piaf.