Les comptines au vitriol de GiedRé

GiedRé
© C. Halborn

Depuis 2011, GiedRé a sorti Mon Premier disque, Mon premier CdVd et Mon premier album genre panninni, vendus lors de ses concerts et via internet. Quelques mois après avoir rassemblé les historiettes acides et fofolles de ses débuts dans Mon premier best-of, distribué en digital, GiedRé propose aujourd’hui Mon premier album vendu dans les vrais magasins.

GiedRé – prononcez "Guiedré", est d’origine lituanienne, a "un peu plus de douze ans et carrément moins de 67", pour "être précise", et porte aux oreilles des boucles en forme de cosse de petit pois qu’on pourrait aussi bien retrouver dans ses textes. Arrivée en France à l’âge de sept ans, elle a grandi "entre le hareng et le coq au vin", dans une culture où tout a une âme.

"La Lituanie est un pays resté païen très longtemps. C'est très imagé, les gens parlent aux arbres, il y a beaucoup de contes. J’ai été élevée dans un imaginaire où l'on peut humaniser n’importe quoi. Pour moi, écrire une chanson sur une armoire, par exemple, va de soi : elle me raconte plein de trucs. Quand je vois un siège de métro, je ne peux pas m’empêcher de me demander combien de gens s’y sont assis et qui ils sont. Je vais peut-être poser mes fesses au même endroit qu’un mec qui enferme des vieilles dans sa cave, je ne saurai jamais."
 
La chanteuse, arrivée à la musique "avec ses pieds" en commençant la guitare à 15 ans pour "attirer les surfeurs et ‘pécho’ sur la plage", s’amuse dans ses ballades à décrire tous ses questionnements à propos des objets comme des personnes.
 
Entre cynisme humoristique et optimisme burlesque, elle a choisi d’écrire sur "ce qui l'intéresse vraiment dans la vie : les putes et les nains", dans une atmosphère fun et décalée qui va parfois très loin pour décrire son petit musée de cire des horreurs et des aléas de la vie (maladie, handicap, marginalité en tout genre, etc.).
 
Rire de tout dans un décor artisanal
 
De son passé de comédienne, GiedRé a gardé le goût de la représentation. "Je faisais du théâtre classique. J’aime beaucoup cette écriture, mais j’avais aussi envie d’utiliser ma voix pour dire des choses que j’avais choisies, de la manière dont j’avais envie. Je trouve la chanson magique parce que c’est l’art le plus universel : tout le monde veut s’approprier une chanson. Si quelqu’un est fan de Lara Fabian, il peut chanter Lara Fabian sous sa douche, alors que si je suis fan ultime de Modigliani, je ne vais pas recopier ses peintures sur un bout de nappe au restau. C’est ce côté hyper populaire de la musique qui m’a intéressée comme moyen de raconter des histoires."
 
Pour les raconter, elle a choisi de mettre elle-même en scène son univers fantasque, du carré de gazon artificiel qui lui fait office de tapis de scène aux poupons guillotinés qui l’accompagnent : "Mon décor raconte des choses sans que j’aie besoin de les expliquer. Ça m’intéresse aussi de faire appel à l’imaginaire des gens sans que ce soit didactique." Et en guise de Modigliani recopié sur son coin de nappe, c’est des crottes qu’elle préfèrera dessiner si on lui donne une feuille de papier blanc.
 
Après trois disques autoproduits et épuisés (7000 exemplaires vendus en deux ans), GiedRé a réuni les titres de ses débuts dans Mon premier best-of avant de sortir ce Premier album vendu dans les vrais magasins, accompagné de sa "bédé à lire dans tes toilettes". Et, dans le fond comme dans la forme, elle  rit de tout, des autres comme d’elle-même.
 
"L’humour a ce pouvoir magique de décomplexer immédiatement et de sortir, de la part de l’auditeur, la réaction très organique et spontanée qu’est le rire. C’est palpable, audible et physique. On peut rire de mille manières différentes. Parce que ça nous fait franchement marrer comme une bonne grosse blague, parce que ça nous gêne, parce que ça nous stresse… J’aime ça parce que je ne sais pas pourquoi les gens rigolent en vrai. Ça leur appartient mais j’aime cette pudeur."
 
GiedRé Mon premier album vendu dans les vrais magasins (Le Rat des Villes) 2013
En concert le 16 mai 2013 à La Cigale à Paris