Moran sort du bois

Moran sort du bois
Moran © DR

Malgré un coup de cœur décerné par l'Académie Charles-Cros en 2012, le chanteur québécois Moran n'a pas encore réussi à s'offrir une place majeure en France. Nouvelle tentative avec son troisième album, Sans abri qui, à force d'écoutes répétées, séduit par sa sincérité désarmante.

Jusqu'ici, le garçon s'était contenté d'une approche artisanale de son art. Peut-être fallait-il mettre cela sur le compte de la pudeur et sur son sentiment tenace - et pourtant erroné - qu'il n'était qu'un chanteur par défaut. Le voilà enfin qui ose montrer un autre visage, le symbole peut être d'un nouvel envol.

Avec Sans abri, Moran y est plus proche que jamais de lui-même, de cette écriture exigeante, imagée, précise et sèche. Mais il a rendossé son habit d'artiste avec un autre paramètre inédit : s'entourer pour la première fois d'un réalisateur, en l'occurrence Yves Desrosiers (Lhasa, Richard Desjardins) qui ne pouvait qu'exalter ce qu'il a de meilleur en lui. Un complice idéal en matière d'arrangements de mots et de notes.

Complétée par un duo de musiciens au diapason et une Catherine Major - sa compagne - aux chœurs, la belle équipe a donné naissance à un habile mélange de nerveuse rusticité et de sensualité raffinée qui confère attrait et force aux chansons indociles de Moran. C'est sans aucun doute son album le mieux produit.

"On peut prendre le temps pour du cash/,Mais combien te coûte ton désir ?", s'interroge-t-il dans Donne, morceau introductif à l'intensité crescendo. Mêler le sentiment et la réflexion, à égale distance de la chanson et du folk-blues, c'est le moteur de ce Québécois à la voix rauque et profonde.

Pas de coup d'éclat, pas de single, pas de dérapages incontrôlés, mais une sorte de force tranquille pleine de subtilités. Et entre du franglais sur fond de schizophrénie (Crazy), des constats alarmants (Sans abri, Darfour) et une célébration du carpe diem (Lovely god), le disque s'installe durablement dans le salon.

Moran Sans abri (AdLitteram) 2014
Site officiel de Moran
Page Facebook de Moran