Disparition d'Eric Charden

Disparition d'Eric Charden
Stone et Charden le 29 décembre 1972 à l'Olympia à Paris. © AFP

Le chanteur Eric Charden, moitié du duo Stone et Charden, vient de disparaitre à l'âge de 69 ans des suites d'une longue maladie. Retour sur le parcours d'un des artistes majeurs de la variété française des années 70.

Le 23 avril dernier sortait Made in France un nouvel album de reprises du duo Stone et Charden, artistes phares de la variété des années 70. On pouvait croire au succès de leur comeback à l'instar d'un Gérard Lenorman surfant sur la nostalgie et qui l'année dernière, grâce à un cocktail d'anciens succès et de jeunes interprètes avait pu donner un bel éclairage à sa carrière. On n'en attendait pas moins de Stone et Charden, interprètes des incontournables Made in Normandie ou l'Aventurra. Le sort en a décidé autrement puisque qu'Eric Charden, indispensable moitié de ce duo légendaire est décédé dimanche 29 avril des suites d'un cancer à l'âge de 69 ans.

Il est né à Haiphong dans ce qu'on appelait alors l'Indochine, le 15 octobre 1942. Le petit garçon est envoyé chez sa grand-mère en France à l'âge de 8 ans en raison de la guerre. Une fois le bac en poche, il se lance dans des études de commerce. Il ne les finira pas car il préfère entamer une carrière de musicien. En pleine vague yéyé, il commence à écrire pour Eddy Mitchell, Sheila, Sylvie, Johnny et consorts. On lui connait un premier succès comme interprète en solo, Le monde est gris le monde est bleu. (1966)

Rencontrée lors d'une soirée organisée par le magazine Salut les Copains, une jeune femme du nom de Julie Gautrat tente elle aussi de percer dans le monde de la variété française. Cette blonde à la coupe de cheveu si particulière, inspirée par celle de Brian Jones des Rolling Stone, devient son épouse. Elle a pour nom de scène, Stone.

C'est au début des années 70 que commence la carrière du couple devenu duo, Stone et Charden. Une carrière ponctuée de succès, comme leur second 45T intitulé L'avventura, inspiré par le célèbre film de Michelangelo Antonioni. Ce disque est n°1 en France et en Belgique et sera traduit en italien et en allemand. Le couple respire le bonheur et la bonne humeur, et se présente sous les traits d'un duo romantique. Il vendra plus de 20 millions de disques avant de se séparer à la ville comme à la scène, quelques temps après la naissance de leur fils Baptiste.

Eric Charden poursuit alors sa carrière en solo. En 1979, il écrit avec Didier Barbelivien un titre qu'il interprète, L'été s'ra chaud surfant cette fois-ci, sur la vague disco et qui devient rapidement un tube. Plus tard, il signera la musique de plusieurs dessins animés dont Albator et San Ku Kaï.

On avait retrouvé Stone et Charden, ces dernieres années, dans les fameuses tournées Age tendre et Tête de bois. Le duo publiait donc la semaine dernière un album studio Made in France, avec des reprises de chansons comme Paroles, Paroles, Les Gondoles à Venise, ou Dieu est un fumeur de havane. Une chanson originale figure aussi sur cet album : Stone et Charden, un petit exercice d'autodérision.

Eric Charden signait là son retour, comme une dernière tentative de rendre le monde moins gris, un peu plus bleu.