Printemps de Bourges, le rap des ambianceurs

Printemps de Bourges, le rap des ambianceurs
Black M, Printemps de Bourges 2015 © V. Passelègue/RFI

Le Printemps de Bourges bat son plein et c’est avec grand intérêt que chaque jour, l’on scrute la programmation dans les différentes salles dédiées. Pour attirer tous les publics possibles de la région, le festival développe un éclectisme tous azimuts qui mène aujourd’hui les festivaliers au grand chapiteau, le W, pour un show de Blacko, Soprano et Black M. Revue de détail.

18h. Le chapiteau qui accueille la soirée rap de ce mardi 28 avril est littéralement pris d’assaut par un public très mélangé : des enfants, des ados et des adultes. Se déplaçant en groupe, on a vite fait de se dire que les familles sont de sortie ! Des petits ou des grands, on ne saura pas qui a entrainé les autres. En tout état de cause, le décor est planté. Le spectacle est familial.

Ancien membre du groupe de rap Sniper (pas des enfants de cœur !), Blacko se consacre désormais au reggae, ragga et dancehall. Son flow est extrêmement efficace et celui qui vient de sortir un EP Le temps est compté, fait montre d’une assurance due sans doute à sa longue expérience artistique, puisqu’il a débuté dans les années 90. On l’a aussi vu en dehors de ses propres productions, aux côtés de Soprano ou Kool Shen. Ce soir, il retrouve sur scène ses acolytes Tunisiano et Aketo et fait grimper la température en très peu de temps.
 
Ce concert fut un des premiers à afficher complet pour cette édition du festival, soit 7000 places payantes. Un succès assuré grâce à deux noms : Soprano et Black M. Les deux sont en tournée actuellement et cartonnent dans l’Hexagone, avec un dénominateur commun au succès qu’ils rencontrent, l’ambiance.
 
La soirée est donc placée sous le signe de "Faites du bruit", véritable leitmotiv des deux formations. Soprano et son Cosmo Tour, mené de main de maître par la "Cosmo Crew" est une machine familiale bien huilée. DJs, danseurs et rappeurs accompagnent l’ancien membre de Psy 4 de la Rime dans un show essentiellement destiné à se divertir, tout en faisant passer quelques messages humanistes. Le rappeur marseillais d’origine comorienne ne le répète jamais assez : la musique, c’est bien, mais avec le message, c’est mieux !
 
La paix, l’amour, la famille sont les thèmes évoqués, qui ne sont pas sans rappeler les grands frères d’IAM à qui il rend hommage en reprenant les premières notes caractéristiques de Je dans le Mia. Soprano partage avec l’assistance enthousiaste ses deux grandes références musicales que sont Bob Marley et Mickael Jackson, comme si pour lui, il n’y avait pas de frontières stylistiques. C’est sans doute cela qui plait. Mais là où il excelle, c’est dans l’interaction avec le public, celui qui reprend en cœur "ce soir est un jour de paix" avec ferveur (tiré du titre Cosmo), celui qui saute quand le rappeur l’y invite, celui qui s’époumone quand il s’agit de répondre à ses interrogations : "Vous êtes là, Bourges ?????" … On comprend alors pourquoi le Cosmo Tour marche si bien.
 
Il ya quelques années, le public, pour montrer son osmose avec l’artiste sur scène, sortait son briquet et une nuée de petites lumières remplissait les salles. Depuis la campagne intensive de sensibilisation aux dangers de la cigarette et bien sûr et surtout, l’avènement du téléphone portable et autre Smartphone, les mini-écrans ont remplacé les briquets. Black M, contrairement à des artistes plus "classiques" accepte sans condition, l’utilisation de ces nouveaux instruments de médiatisation, de communication et de partage virtuel. Il engage même le public à s’en servir pendant le concert. Il est ainsi en phase avec la génération pour laquelle il chante.
 
Car, les enfants et ados connaissent par cœur, les paroles de l’album Les yeux plus gros que le monde, sorti en 2014 et certifié Disque de platine (500.000 exemplaires vendus). Du coup, les parents qui ont dû écouter cela dans les trajets en voiture reprennent eux aussi les tubes comme Sur ma route ou Mme Pavoshko !
 
Accompagné sur scène par ses amis de Wati B, Black M convoque The Shin Sekaï pour des joutes verbales auquel le public est largement convié. Toujours sous le signe de "Faites du bruit", le rappeur d’origine guinéenne, surfe sur la vague de l’humour, et du jeu, comme une sorte de récréation musicale et dansante, un show où le principal protagoniste ne semble pas se prendre pas au sérieux. A n’en pas douter, cela constitue un bon point aux yeux du public.
 
Comme le disait Soprano un peu plus tôt dans l’après-midi quand il répondait aux questions des journalistes en conférence de presse, il y a plusieurs courants rap en France. Chacun a sa place et pour ceux qui sont moins intéressés par les "ambianceurs", ils peuvent toujours aller écouter Gradur, Alonso, Joke et Kaaris, au Palais d’Auron le mercredi 29, qui dans un autre registre, ont eux aussi la capacité de mettre l’ambiance !

A écouter : la Bande Passante (29/04/2015)

 
Site officiel du Printemps de Bourges
Page facebook du Printemps de Bourges
Page facebook de Blacko
Page facebook de Soprano
Page facebook de Tunisiano
Page facebook de Black M
Page facebook de The Shin Sekaï