Sandra Nkaké, chanteuse 3D

Sandra Nkaké, chanteuse 3D
© Benjamin Colombel

Personnalité hors norme, Sandra Nkaké signe avec ce deuxième album, Nothing for Granted, la bande-originale de son imaginaire en cinémascope.

Nothing for Granted est un recueil de nouvelles musicales. Ou un festival de courts-métrages sonores. En premier rôle, Sandra Nkaké change de tonalité de voix comme on changerait de costume entre deux prises, pour raconter au mieux ses personnages…

A la co-réalisation, Jî Dru, son complice flûtiste à l’imaginaire débordant. Tous les deux amoureux du groove, d’histoires et de cinéma, ils mettent en commun leurs petites musiques intimes et donnent naissance à un album qui flirte avec le jazz, la soul, le dub ou la pop.
 
Depuis ses débuts dans le milieu du funk parisien, Sandra Nkaké sait s’entourer et reste fidèle à ses compagnons sonores. La belle possède une personnalité tout terrain et ose s’aventurer sur de multiples territoires musicaux avec le même aplomb. Avec Jî Dru, elle forme l’un des duos les plus hors normes du paysage musical français. Depuis 2008, le collectif Push Up écluse les scènes dans un hommage réussi à la black music, qui retrace une journée de Quincy Brown, le cousin chômeur de Quincy Jones et de James Brown.
 
Dans le prolongement de ce projet scénique et discographique, le duo persiste et signe avec Nothing for Granted, un album à l’imaginaire aussi dense et délirant. Signature du nouveau label d’Harmonia Mundi, Jazz Village, aux côtés de l’illustre Ahmad Jamal et du Cubain percussif Roberto Fonseca, Sandra Nkaké a en commun avec eux une incarnation très personnelle de sa musique. Dans ce deuxième album, elle crée un univers en 3D, peuplé de personnages fictifs paumés, rêveurs, rebelles ou déjantés, qui tapent le bœuf dans son petit monde intérieur.

Sandra Nkaké Nothing for Granted (Jazz Village / Harmonia Mundi) 2012
En concert au Café de la Danse à Paris le 11 avril

Site officiel de l'artiste

A lire aussi : Généreuse Sandra Nkaké (article du 29/05/2009)