Dobet Gnahoré et Manou Gallo, pour la réconciliation

Dobet Gnahoré et Manou Gallo, pour la réconciliation

Toujours aussi pétulantes, les deux Ivoiriennes, Dobet Gnahoré et Manou Gallo, renouent avec leurs racines en composant une chanson, Ma Côte d'Ivoire, dédiée à un renouveau dans leur pays. Un morceau empreint d'espoir pour tenter de panser les plaies.

La crise postélectorale en Côte d'Ivoire, Dobet Gnahoré et Manou Gallo l'ont vécue à travers les médias et les témoignages de leurs proches. Les deux Ivoiriennes vivent respectivement en France et en Belgique : c'est probablement cette distance qui leur a permis de trouver les mots justes pour composer une chanson qui rappelle aux Ivoiriens qu'ils ont été capables de vivre ensemble.

Une fraternité mise à mal par la politique, que les deux artistes espèrent participer à faire renaître avec leur morceau, sur une tonalité africaine emprunte de reggae : "Tu as défendu ta Côte d'Ivoire, j'ai combattu pour la mienne, Ô terre d'espérance nous te reconstruirons".

Elles ont passé plusieurs mois à élaborer ces paroles et la mélodie pour "créer un morceau d'espoir, d'amour et de tolérance dédié à [leur] pays, la Côte d'Ivoire". Un refrain qui a du succès à Abidjan : lorsque les deux femmes l'entonnent dans un bar concert, le public mémorise les paroles, visiblement touché. Impossible de rester indifférent devant le tourbillon Dobet Gnahoré, chanteuse, danseuse et percussionniste, qu'accompagne à la basse l'énergique Manou Gallo.

Le clip et la chanson sont disponibles gratuitement sur les sites des deux artistes. En permettant ce téléchargement, Dobet Gnahoré et Manou Gallo veulent s'adresser à tous les Ivoiriens. Une manière d'apporter leur contribution à l'effort de réconciliation nationale.

Dobet Gnahoré sur FB
Manou Gallo sur FB

Maureen Grisot