Sziget Festival, république de la liberté

Sziget Festival, république de la liberté
La chanteuse de soul belge Selah Sue sur la scène du Sziget Festival 2015 © M. Al Mouadmani

Le festival Sziget vient de s’achever à Budapest après une semaine de festivités. Prenant vie sur la Sziget ("île" en hongrois) de la liberté, qui siège sur la rivière du Danube, il propose aux festivaliers de se retrouver tous ensemble et sans plus aucune frontière, qu'elle soit physique ou artistique, en mêlant tous les arts tels que musique, danse, théâtre, cirque, peinture, coiffure, sculpture… Avec 50 scènes proposées, on retrouve autant de têtes d'affiche que de petits groupes. Le festival attire toujours plus de 400.000 curieux, pour la plupart venus de loin, avec 89 nationalités représentées. Cette 23e édition était une nouvelle réussite de mixité, de programmation et de plaisir de… liberté !

Site officiel du Sziget Festival 

A lire aussi sur RFI : Hongrie : le festival Sziget fait de la résistance