Les ondes de FM Læti

Les ondes de FM Læti

Entre Guadeloupe et Canada, FM Læti a construit sa géographie musicale. Déplaçant des montagnes avec une douce insolence, la chanteuse et musicienne invente des océans aux vaguelettes pop au sommet desquelles sa voix semble glisser telle un surfeur inspiré.

FM Læti a grandi dans une famille où la musique est une nourriture essentielle. Son père, le batteur Serge Bourgeois, participa derrière ses futs à la création du zouk au sein de Kassav', tandis que son beau-père qui veilla sur elle durant ses premières années canadiennes, est un pianiste classique féru de Mozart, Bartok et Messiaen.

A cette confrontation des genres, il faut ajouter toutes les musiques qui participent aujourd’hui à former une oreille bien faite, plutôt qu’une oreille bien pleine. On comprend que rien ne fasse peur ou intimide la jeune femme, pas même l’apparente légèreté de nombre de ces musiques fluettes écrites et composés avec la complicité du chanteur et multi-instrumentiste François-Marie Dru sur ce premier opus intitulé It will all come around.

Au registre vite formaté de la pop, la chanteuse agglomère des influences soul, jazz ou caribéennes à même d’ouvrir son propos au spectre le plus large de la bande François-Marie (FM). Sur Coco, elle invite même la chanteuse malienne Fatoumata Diawara dont la notoriété va grandissante depuis la sortie de Fatou, son premier opus en Europe et sa participation aux récents concerts de Damon Albarn.

Après s’être fait connaître par le biais du clip Rise in The Sun, FM Læti s’apprête à assurer en novembre les première-parties de la tournée des Zénith de Ben l’Oncle Soul.

FM Læti It will all come around (Pigalle Production/Wagram) 2011
En concert au New Morning à Paris le 7 novembre