Brigitte Bardot

Brigitte Bardot
© Len Trievnor/Express/Getty Images
Passeport artiste
28/09/1934
Paris (France)
Pays:  France
Langue:  Anglais Espagnol Français
Qualité:  Chanteuse
Genre musical:  Chanson

Brigitte Bardot restera comme l'une des plus belles actrices françaises du XXe siècle mais aussi comme l'un des personnages les plus controversés de son époque. En parallèle à sa filmographie, la résidente de la Madrague a connu de jolis succès en chanson. Principalement grâce à son association avec Serge Gainsbourg.

Biographie: 

De son vrai patronyme, Brigitte Anne Marie Bardot, la "lolita" française des années 1950 et 1960, n'a gardé que son premier prénom et son nom pour sa vie d'artiste. Née le 28 septembre 1934 dans le XVe arrondissement de Paris, elle grandit aux côtés de sa sœur Marie-Jeanne. Fille de parents industriels, elle est encouragée par son père - ingénieur de métier, à suivre des études artistiques (danse, musique, chant). Logiquement, elle rêve très vite de paillettes et c'est dès l'âge de quinze ans qu'elle est remarquée… En cette année 1949, elle pose donc pour le célèbre magazine Elle

Roger Vadim

Sa carrière est lancée et c'est vers le cinéma que Brigitte Bardot se tourne quelques années plus tard. Elle décroche son premier rôle aux côtés de Bourvil dans "Le trou normand", sur les écrans en novembre 1952. Une période clé dans son parcours puisqu'elle rencontre le réalisateur Roger Vadim qu'elle épouse peu de temps après, le 20 décembre.

Elle va dès lors tourner avec les plus grands metteurs en scène du moment tels que Jean-Luc Godard, Christian-Jaque, Édouard Molinaro ou Henri-Georges Clouzot. Elle joue aussi aux États-Unis avec Kirk Douglas, à qui elle donne la réplique dans "Act Of Love" en 1953. L'un des clous de sa filmographie est incontestablement "Et dieu créa la femme", réalisé par son mari en 1956.

C'est aussi durant ce tournage que le couple commence à se déchirer et que la "Bardot Mania" prend toute son ampleur. Sa scène de nu avec Jean-Louis Trintignant, restée dans toutes les mémoires, met la France en émoi ! Le divorce est prononcé en décembre 1957 et Brigitte Bardot connaît alors une idylle avec Sacha Distel.

L'actrice, qui enchaîne les films, devient maman d'un petit Nicolas le 11 janvier 1960. Le papa est Jacques Charrier, son second mari épousé l'année précédente, qu'elle quitte le 30 janvier 1963. À bout de nerfs, elle fait même une tentative de suicide… Mais elle est surtout devenue entre-temps le symbole du charme et de la beauté à la française ! 

Miss Bejo

C'est au début des années 1960 que BB pense sérieusement à se lancer dans la chanson. Le déclic viendrait d'une chanson interprétée en 1961, par le Brésilien Roberto Seto intitulée ...'Brigitte Bardot", repris ensuite par Dario Moreno en français et diffusé en boucle à la radio. Celui-ci a en plus le mérite de la révéler au monde entier et de lui valoir un nouveau surnom : Miss Béjo !

Définitivement convaincue de tenter l'aventure et possédant un joli grain de voix, elle entre en studio en 1962 et y enregistre un premier 45 tours, "C'est rigolo". Brigitte Bardot peut donc mener de front deux carrières, distinctes, mais complémentaires. Et signer en prime les bandes originales des films dans lesquels elle joue.

C'est le cas de "Viva Maria" de Louis Malle, en 1965 ou de "Babette s'en va-t'en guerre".  Mais cela lui permet également de séduire Serge Gainsbourg qui lui propose rapidement de collaborer avec lui. Le tout premier morceau qu'il lui concocte est intitulé "L'appareil à sous". 

Gainsbourg

"L'homme à la tête de chou" voit en elle sa nouvelle égérie et surtout la femme type des années 1960. Les deux complices vont alors enchaîner les chansons devenues depuis des classiques. En premier lieu, "Harley Davidson", enregistrée en fin d'année 1967. L'un des plus grands tubes de la décennie que le grand public découvre lors d'une émission télévisée, le "Show Bardot" où elle apparaît en motarde sexy, toute vêtue de cuir ! La mode des posters se développe alors et l'image de BB sur sa Harley va orner nombre de chambres dans tout l'Hexagone. Les Charlots en feront une version parodique ("Je ne reconnais plus personne en… Massey Fergusson" !) tandis que Gainsbourg s'en inspirera lui-même à la fin de sa carrière ("Harley David, Son Of A Bitch").

C'est aussi cette année-là qu'est mis en boîte le sulfureux "Je t'aime moi non plus". Un titre en fait popularisé par le duo Serge Gainsbourg – Jane Birkin, BB ayant tout simplement refusé que ce titre ne soit publié avant…1986 !  Certains estiment aussi que la voix de la jeune Britannique était plus sensuelle…

Autre morceau d'anthologie, arrangé comme le précédent par Michel Colombier, "Bonnie & Clyde". Le titre est diffusé à la radio et présenté à la télévision le 1er janvier 1968 et donne son nom à un album splendide. Il s'agit en fait d'une collection de tubes, certains chantés en duo, comme celui-ci, d'autres étant à mettre au crédit de la chanteuse.

On note principalement "Bubble Gum" ou "La Madrague" pour les plus connus, mais aussi le très rare "Un jour comme un autre", l'une des plus belles chansons du répertoire de BB. La collaboration avec son Pygmalion va durer jusqu'en 1970, date d'un dernier hit, "Nue au soleil".

Deux de ses plus grands succès datent aussi de cette période-là : "Tu veux ou tu veux pas ?" et "Tu es le soleil de ma vie" en duo avec Sacha Distel. 

Marianne

Brigitte Bardot est alors à l'apogée de sa gloire. Elle peut se targuer d'un itinéraire hors du commun au moment où son buste apparaît dans toutes les mairies de France. Cet être, mi-ange, mi démon, au franc-parler, est en effet choisie par le Général de Gaulle pour être la Marianne des années 1970. Une consécration de plus… avant d'être faite chevalier de la Légion d'honneur en 1985.

Cette républicaine convaincue, qui n'a jamais caché sa sympathie pour les idées d'extrême droite, s'avoue pourtant lasse de cette vie de star et annonce sa retraite en 1973. Elle se retire alors à Saint-Tropez, dans sa légendaire résidence de La Madrague que les touristes du monde entier tentent de photographier depuis les bateaux qui font le tour du golfe... Elle ne reviendra jamais sur sa décision, consacrant tout son temps et son énergie à défendre les animaux à travers la fondation qui porte son nom. C'est pour cette cause qu'elle rentrera une dernière fois en studio et sortira un 45T en 1982, "Toutes les bêtes sont à aimer / La chasse".

Brigitte Bardot écrit ses mémoires et les fait paraître sous l'intitulé "Initiales B.B." chez Grasset en 1996. Traduit en une vingtaine de langues, ce succès d'édition retrace son enfance et ses années de gloire, créant avec son ex-mari et son fils des tensions qui lui valent avec l'un et l'autre, des procès.

Loin des plateaux de cinéma et de télévision, Bardot utilise toujours sa notoriété pour exprimer ses opinions politiques ou sociétales, souvent controversées et condamnables.

Ce véritable mythe vivant compte à son actif une cinquantaine de films et plus de quatre-vingts chansons. Elle vit toujours aujourd'hui dans le sud de la France et ne consent que de très rares apparitions médiatiques.

Août 2019

Discographie
Bubble Gum
Bubble Gum
Album - 1993 - Mercury
Bonnie & Clyde
Bonnie & Clyde
Album - 1967 - Philips
Brigitte Bardot Show
Brigitte Bardot Show
Album - 1967 - AZ
Brigitte Bardot 64
Brigitte Bardot 64
Album - 1963 - Philips
Brigitte Bardot
Brigitte Bardot
Album - 1962 - Philips
Écouter avec