Bill Deraime

Bill Deraime
© P.Canigher
Passeport artiste
03/02/1947
Senlis (France)
Pays:  France
Langue:  Français
Qualité:  Auteur / Chanteur / Compositeur
Genre musical:  Blues / Chanson

Dans l'univers du blues français, Bill Deraime a traîné sa grande silhouette et sa voix rocailleuse depuis les années 1970, avec des hauts et des bas comme beaucoup d'autres...

Biographie: 

Né le 3 février 1947, à Senlis en région parisienne, Alain Deraime passe une enfance sans histoire. Élève dans une institution religieuse, il découvre le gospel en cours d'anglais ce qui constitue son premier choc musical. À l'âge de 15 ans, il découvre la musique américaine, Ray Charles, folksong et blues. Il commence des études de kinésithérapeute et en 1968, monte à Paris. Il vit alors dans un appartement parisien "version baba", avec des copains musiciens. Ils se produisent dans les rues de Montmartre. En 70, ils montent même un club de folk underground avec les gens de Malicorne, l'harmoniciste Jean-Jacques Milteau et d'autres. En 1971, il crée le Back Door Jug Band, groupe qui écume les Festivals de jazz avec un certain succès.

Outre la musique, cette association sert de centre de prévention contre la drogue, une free clinique. Nous sommes en pleine période hippie et l'usage de stupéfiants est fréquente. Lui-même a expérimenté certains mélanges chimiques qui l'ont finalement mené vers une certaine prise de conscience. Entre 1973 et 1975, il devient éducateur avec sa femme Flo, dans un centre de postcure à la campagne qui soigne les toxicomanes.

Mais l'aventure musicale continue. Dorénavant résolument tourné vers le blues, Bill chante finalement en français pour mieux faire passer les messages. Avec Flo, il se produit en duo, Tamdem Blues puis en trio avec Chris Lancry et en groupe avec Cargo Blues Band.

Avec Milteau, il enregistre un premier album éponyme en 1979 qui sort sur un petit label folk, Sésame. Ses compositions sont évidemment très blues en même temps que les textes évoquent les difficultés de la vie, le quotidien de chacun, les révoltes et les espoirs.

1980 : "Faut que j'me tire ailleurs"

Le début des années 1980 marque un véritable tournant dans la carrière de Bill Deraime. En 1980, paraît chez BMG "Plus la peine de frimer" avec ce qui va devenir son premier tube "Faut que j'me tire ailleurs". Deux autres albums vont alors suivre : "Qu'est que tu vas faire" en 1981 avec l'autre tube "Babylone tu déconnes" et "Entre deux eaux" en 1982. En février 1981, il se produit à l'Olympia à Paris pour une soirée mémorable et à Bobino en 1982 avec succès. Il écrit "Laisse-moi une chance" pour Johnny Hallyday. Ces années-là sont plutôt florissantes pour Bill Deraime qui se plaît à faire de nombreux concerts et à jouer devant un public de plus en plus nombreux. En 83, il passe à l'Olympia à Paris pendant quinze jours.

Mais la pression des maisons de disques peut être perçue par certains artistes comme frustrante. L'obligation de faire des tubes finit par être un peu obsessionnelle et conduire certains vers le doute. En effet, après "Fauteuil piégé" en 1984 et "Énergie positive" en 1986 qui marche assez peu, Bill Deraime se sent "vidé". Après le succès, les échecs sont amers. Il décide donc de tout arrêter et de partir se ressourcer. Après quelques retraites monastiques, Bill Deraime se remet à la musique un an après avec Chris Landry et Claude Arini ainsi que Mauro Serri.

Redémarrage

Si on passe facilement sur "La Porte" en 1987, on retrouve Bill en 1989 avec un album éponyme dont un des titres s'intitule "Quand y'a le tube", sorte d'exutoire à la pression subie quelques années plus tôt. Il faut attendre deux ans pour que Bill revienne avec un autre album (éponyme). Enregistrés en partie à la Nouvelle-Orléans aux États-Unis avec la rythmique des Neville Brothers, Spencer Bohren (slide guitare) et d'autres encore…, les morceaux mélangent blues, reggae, et boogie. En juin, il part en tournée et distille ainsi au fur et à mesure les saveurs de la Louisiane. Il passe à l'Olympia le 14 octobre 1991.

Bill Deraime fait son chemin, un peu en marge du show bizness. Il sort en 1994 un nouvel album "Tout recommençait" et rempile pour une série de concerts dont l'Olympia du 24 au 29 janvier 1995. En 1998, on le voit au Paléo Festival de Nyon en Suisse. Puis l'année suivante, il sort un autre album complètement reggae, "Avant la paix". Il est accompagné du groupe Mystic Zebra, formé autour de son fidèle Mauro Serri. Ils montent sur la scène parisienne du Bataclan.

Ensemble, ils sortent "C'est le monde" en novembre 2000, un album toujours entre reggae et blues. Lui et son groupe partent en tournée au printemps. Ils jouent à La Scène à Paris le 6 juin 2001 puis préparent de nombreuses dates pour l'hiver suivant.

2004 : "Quelque part"

En 2004, Bill Deraime revient à ses amours blues sur "Quelque part", un album sur lequel figure entre autres une nouvelle version de "Babylone, tu déconnes" et que le chanteur part défendre sur les scènes françaises. Il fait notamment étape à Paris les 4, 5 et 6 novembre où est enregistré l'album "Live au New Morning" qui sort quelques mois plus tard. Avec son groupe, le chanteur fête le 26 juin 2005 ses 25 ans de carrière par un concert à l'Olympia. S'il passe ensuite beaucoup de temps en studio à préparer un disque acoustique, il continue à se produire à travers la France.

Au printemps 2008, Bill Deraime sort un nouvel album : "Bill Deraime bouge encore". Il a travaillé dessus pendant deux ans et demi. Deux ans et demi non pas à composer de nouveaux morceaux, mais à en reprendre d’anciens, piochés parmi ses toutes premières compositions. Il s’accompagne avec sa vieille guitare douze cordes acoustique, celle avec laquelle il a commencé. Il joue, cherche de nouveaux rythmes, réécrit certains textes, ajoute des refrains puis enregistre. Dans un esprit "gospel, blues funkisant", comme il dit. Pour finir, le disque comporte vingt titres (quinze revisités et cinq inédits). Tous imprégnés de la sonorité particulière de sa guitare.

Le 14 juin 2008, il donne un concert au New Morning, à Paris.

2010 : "Brailleur de fond"

En 2010, il décide de revisiter son répertoire avec l’album "Brailleur de fond", un double CD de 26 titres. De "Babylone, tu déconnes" à "Assis sur le bord de la route" (sa reprise de "Sittin’ On The Dock Of The Bay" d’Otis Redding) il y résume trente ans de carrière. Durant sa tournée, il se produit notamment au Cabaret Sauvage à Paris en mai.

Même si l’écho médiatique reste faible, Bill Deraime poursuit sa route avec l’album "Après demain", qui parait en 2013. On y note la participation du guitariste Fred Chappelier ou encore du chanteur Sanseverino. Les thèmes des chansons alternent entre pessimisme et espoir, toujours caractérisées par la sensibilité et l’humanisme de Deraime.

2018 : "Nouvel horizon"

Au fil des ans, Bill Deraime fait le constat qu’il est quelque peu tombé dans l’oubli. Il ne donne plus que quelques concerts par an. Au moment où il projette l’enregistrement d’un nouvel album, il accepte la proposition de son producteur de sortir un disque de duos. Il fait donc appel à plusieurs amis et musiciens croisés sur sa longue route. C’est ainsi que Florent Pagny, Bernard Lavilliers, Yves Jamait, Sanseverino, Kad Merad, Tryo ou encore Jean-Jacques Milteau répondent à l’appel. "Nouvel horizon", un album placé sous le signe de la fraternité, parait en février 2018. Il est composé de reprises et de quelques inédits enregistrés dans la même veine blues-reggae.

En juin 2021, âgé de 74 ans, Bill Deraime décide finalement de mettre un terme à sa carrière. Il annonce sa retraite en publiant son 19e et dernier album studio, "Nouvel horizon, vol. 2", une autre série de reprises de son répertoire conçue comme un testament. Seul inédit de l’opus, le titre "Adieu vieux monde" y sonne comme une profession de foi.

Août 2021

Discographie
NOUVEL HORIZON VOL. II
Album - 2021 - Rupture
NOUVEL HORIZON
Album - 2018 - Rupture
APRES DEMAIN
APRÈS DEMAIN
Album - 2013 - Dixiefrog
BRAILLEUR DE FOND
Album - 2010 - Dixiefrog
BOUGE ENCORE
Album - 2008 - Mosaïc Music
Écouter avec