Nina Morato

© Foc Kan/WireImage
Passeport artiste
2 /3 /1966
Paris (France)
Pays:  France
Langue:  Français
Qualité:  Auteur / Chanteuse
Genre musical:  Chanson

Celle qui investit la jeune scène musicale française au début des années 90 avec un profil de Gavroche au féminin, espiègle et un rien provocateur, a finalement dévoilé, au fur et à mesure de sa carrière, une sensibilité ébranlée par les épreuves de la vie.

Biographie: 

Stéphanie Morato naît dans le XIXème arrondissement de Paris le 2 mars 1966. Avec sa sœur, elle est élevée par un papa peintre en bâtiment et une maman qui de vendeuse de bonbons devint infirmière sur le tard. Stéphanie est une enfant à la forte personnalité, aventureuse et rêveuse.

Lorsque ses parents déménagent en banlieue, à Malakoff, elle est une adolescente délurée et préfère les sorties parisiennes aux bancs du lycée. Au cours de quelques fugues, elle fait des rencontres incongrues du prince arabe au commissaire de police. Sorte d'héroïne de BD, un peu garçon manqué, un peu midinette, elle ne manque pas de se faire repérer en 1985 par un jeune chorégraphe qui l'invite sur le tournage d'un clip de David Christie, chanteur alors à la mode. Stéphanie, dite Nina, y décoche un rôle de figuration. Nina devient la compagne du chanteur et devient la mère de son premier enfant, Julia.

De cette rencontre, découle quelques premiers essais discographiques peu concluants. E, 1988, elle sort deux 45 tours sous le nom de Christie, "Funky School et "Envie d'amour". Puis, sous le nom de Stéphanie, elle retente l'expérience avec "L'autre partie de moi-même". Sans résultat. Sous un autre label, Carrère, le producteur de Balavoine, Léo Missir lui fait enregistrer un medley des tubes de Nino Ferrer. Quelques télés mais aucun succès. Nina retrouve alors un ami d'enfance, Antonin Maurel, qui lui compose des titres qu'elle enregistre sous le nom de Stéphanie de Malakoff : "Mon P'tit Arthur" en 88 et "T'en fais deux fois trop" en 90. Cette fois, face à l'insuccès, elle laisse tomber.

Maman

C'est en 1993 qu'elle refait surface sous le nom de Nina Morato. Cette fois, après un long travail, elle sort un tout premier album, "Je suis la mieux", sur le label Polydor. Elle est alors la compagne de Jérôme Pigeon, leader du groupe Pijon qui emporta un certain succès dans les années 80. Celui-ci lui compose trois titres, les autres étant signés en grande partie par Antonin Maurel - également producteur du disque - sur des textes de Nina. Maman d'une seconde fille, Paloma, la chanteuse place la maternité parmi ses thèmes favoris. C'est ainsi que le single "Maman" devient un des tubes du moment. La jeune femme entre alors dans la cour des grands et est élue Révélation féminine de l'année 94 aux Victoires de la Musique.

Quelques temps plus tard, dans la foulée du succès, Nina est sélectionnée pour représenter la France au concours Eurovision de la chanson avec le titre "Je suis un vrai garçon" de Bruno Maman, son nouveau compagnon. Elle obtient la 7ème place.

Festivals, tournées, Nina Morato est présente sur les scènes de France au cours de cette année 94. Mais c'est aussi le cinéma qui est séduit par cette personnalité singulière. A l'automne, Nina se transforme alors en actrice pour le film de Christian Vincent, "La Séparation", avec Daniel Auteuil. A cheval sur cinéma et chanson, elle enregistre également sur la bande originale française du film de Tim Burton "L'Etrange Noël de Mr Jack".

Deux ans plus tard, en 1996, sort son deuxième album, "L'Allumeuse". Ecrits par Nina, les titres sont pour la plupart composés par Bruno Maman. Tournées, concerts au café de la Danse, mais cependant, pas de gros succès public. Aucun single ne sort du lot et Nina disparaît un peu du devant de la scène jusqu'à son album suivant.

Mon ange

Très éloigné du titre de son album précédent, "Moderato", qui sort à l'automne 1999, annonce une Nina Morato plus grave. Elle a dû affronter la perte accidentelle d'une petite fille quelques mois avant la sortie du disque. Tout l'album, sorte d'exutoire, est donc empreint de ce deuil, et en particulier le titre "Mon ange". Pour ce disque, la chanteuse s'est entourée d'une équipe d'amis dont Lokua Kanza, Black Jack de Démocrate D, ainsi qu'Arthur H ("En Harmonie") et Princess Erika qui partagent chacun un duo, le tout produit par Jam'Ba.

Fin novembre, la chanteuse donne trois concerts au Divan du Monde à Paris. En mars, elle participe à une opération montée par sa copine Princess Erika au profit de l'association la Chaîne de l'Espoir qui permet à des enfants du Tiers-Monde d'être soignés en France ou chez eux. Un concert est alors organisé à la Cigale avec le concours d'une quinzaine de chanteuses. Puis, on la retrouve au cours de 'été 2000 aux Francofolies de La Rochelle où est organisée une Fête à Nina Morato où, entourée des mêmes amis que sur l'album, elle offre une performance d'où se dégage beaucoup d'émotion.

Enfin, Nina remonte sur scène en novembre au Théâtre des Déchargeurs, en plein centre de Paris.

Novembre 2000

Discographie
FANFARON
Album - 2016
MODERATO
Album - 1998 - Polydor
L'ALLUMEUSE
Album - 1995 - Polydor
JE SUIS LA MIEUX
Album - 1993 - Polydor
Écouter avec