Valentins

© Getty Images/Eric Catarina
Passeport artiste
Date de création:  1989
Date de séparation:  2003
Pays:  France
Langue:  Français
Genre musical:  Chanson / Pop

Depuis leurs débuts dans les années 1980, ce brillant duo est autant apprécié pour ses propres albums que pour son travail de composition, d'arrangement et de réalisation.

Biographie: 

Tous deux nés dans les années 1960, les futurs Valentins sont originaires de la région d'Aix-en-Provence. Édith Fambuena est fille de commerçants et Jean-Louis Pierot d'enseignants. Ils se rencontrent à leur adolescence autour d'une même passion, la musique et en particulier le Velvet Underground. Avec Gérald Gardrinier, futur De Palmas, ils forment un trio en 1985, les Max Valentins, Edith à la basse et Jean-Louis aux claviers.

En 1987, Étienne Daho, alors en pleine "Dahomania" fait une escale à Aix au cours d'une tournée. Il y fait la connaissance du groupe lors d'une soirée en boite de nuit où jouent les Max Valentins. Le courant passe très vite surtout avec Édith et Jean-Louis. Daho les fait signer sur son label Satori Song leur permettant ainsi d'enregistrer leurs premiers 45 tours : "les Maux-dits" et "Printemps parapluie". Mais sans succès à la clé. De plus, Gérald, en désaccord avec l'orientation musicale du groupe, part et entame une carrière solo.

Deux mondes

Le trio disparaît donc au cours de l'été 1988 pour renaître sous forme de duo en 1989 sous le nom des Valentins. Entre temps, le destin d'Édith et de Jean-Louis s'est de plus en plus lié à la carrière d'Étienne Daho. Édith est guitariste sur l'album "Pour nos vies martiennes" en 1988 et compose même le titre "Caribbean Sea". Quant à Jean-Louis, il travaille à cette époque avec Daniel Darc, ex-Taxi Girl, et avec l'Anglais Bill Pritchard.

En 1990, sort le tout premier disque du duo, "le café des deux mondes". Célébré par la critique, le CD ne connaît pas de grande réussite commerciale. Mais la carrière des Valentins ne sera jamais très grand public. L'année suivante, outre leur participation à une bande originale de film ("Annabelle partagée" de Francesca Comencini) aux côtés de Daho, ils se lancent dans leur première grande tournée française.

Ils retrouvent à nouveau le chanteur rennais en 1992 en co-produisant son album "Paris ailleurs" qui connaît un triomphe. Ils sont aussi sur scène avec lui tout au long de la tournée qui suit en France et à l'étranger. De la même façon, ils travaillent sur l'album solo de Nicola Sirkis, chanteur du groupe Indochine, "Dans la lune".

Ailleurs

Leur deuxième album paraît au cours de l'été 1993. Eponyme, ce disque a été en partie écrit au cours de la tournée Paris Ailleurs de Daho. Sur cet album, les Valentins se présentent à quatre. La pochette représente une photo de Jean-Louis, Édith et à leurs côtés, le batteur anglais Stephen Irvine et le bassiste de Daho, Marcel Aubé. Sur cet album, on remarque également la présence de Jacno et de Christine Lidon.

En décembre, le groupe est sur la scène du Bataclan avant une tournée française.

Mais dès 1994, ils reprennent leur travail pour les autres et produisent un duo Daho-Dutronc pour un disque au profit de la lutte contre le sida donc Daho est l'instigateur. L'année suivante, ils écrivent deux titres pour Brigitte Fontaine pour l'album "Genre humain" et travaillent également sur le disque de Jacno, "Faux témoin".

Moi Moi

Comme de régulières parenthèses dans leur carrière, un troisième album sort en 1997. À cette époque, le groupe frise la rupture mais parvient à terminer ce disque et à sauver leur collaboration. Ce disque au titre évocateur, "Ego Ego", recèle des orchestrations riches (cuivres, cordes) pour une ambiance de pop toujours une peu triste. En novembre et décembre, ils donnent quelques concerts dont le New Morning à Paris. Cette année-là, c'est en fait leur collaboration avec Alain Bashung sur "Fantaisie militaire" qui va leur redonner confiance. Cet album est un succès et confirme leur talent d'arrangeurs. La critique élogieuse envers leur travail contribue à renforcer les relations musicales entre Édith et Jean-Louis.

En 1998, ils travaillent sur l'album du chanteur Doriand. Et en 1999, on lit leurs noms sur quelques autres disques à commencer bien sûr par le nouveau Daho, "Corps et armes" enregistré entre Londres et Paris. Mais aussi le Jacno, "la Part des anges" et le deuxième album de Mercedes Audras alors en préparation seulement. En 2001, ils se verront même conviés à travailler pour Marianne Faithfull.

Début 1999, on peut voir Édith Fambuena dans le film "Pourquoi pas nous ?" de Stéphane Giusti.

Ayant retrouvé leur assurance, ils trouvent le temps en 1999 d'écrire plus d'une dizaine de nouveaux titres en quelques semaines. Ils enregistrent leur nouveau disque en 2000, à la fin de l'été, entre Paris, Londres et New York. Il paraît le 6 mars 2001 sous le nom de "Juke Box". Les arrangements des cordes sont effectués par Will Malone, connu pour ses collaborations avec Massive Attack ou The Verve.

Le duo est sur la scène du Nouveau Casino à Paris les 23, 24 et 25 octobre. Ils entament ensuite une tournée française en 2002, lors de laquelle ils feront même la première partie du groupe anglo-saxon The Cranberries.

En 2003, l'aventure est finie, le duo se sépare. Chacun continue les collaborations musicales auprès d'autres artistes.

Décembre 2006

Discographie
JUKE BOX
Album - 2001 - Barclay
EGO EGO
Album - 1997 - Barclay
LES VALENTINS
Album - 1993 - Barclay
Écouter avec