Luke

Luke
© RCA
Passeport artiste
Date de création:  1998
Genre musical:  Rock

A défaut d’être les nouveaux Noir Désir, ils en sont au moins les fils spirituels. Luke, réussit le grand écart souple entre influences anglo-saxonnes et textes français. Un groupe qui a réellement connu le succès avec "La Sentinelle" en 2004.

Biographie: 

Thomas Boulard, auteur-interprète confie avoir eu le déclic quant à la manière d'écrire une chanson lors d’un concert de Louise Attaque, M, Little Rabbits. Le lendemain, il compose une demi douzaine de chansons à l’ombre de ses premières influences, Léo Ferré, Black Sabbath et Noir Désir. Alors qu’il monte à Paris terminer ses études d’expert-comptable, le Bordelais intègre plusieurs groupes. Pour ses débuts, il écrit textes et musiques notamment dans le groupe Dallas, avec un certain Ben Rault (futur Ben Symphonic Orchestra.) Les choses deviennent plus sérieuses à la rencontre de Christophe Plantier, le guitariste breton de Spring, groupe créé avec François Jugé à la basse et signé sur le label espagnol Elefant Records. Thomas intègre le duo alors que celui-ci a besoin d’un guitariste sur une tournée. Il reste pour la composition d’autres morceaux. Après une dernière série de concerts, la fin de Spring annonce la création d’un nouveau groupe en 1998, Luke.

Thomas Boulard fait référence au film "Cool Hand Luke" ("Luke la main froide") avec Paul Newman pour expliquer l’origine du nom. Les répétitions dans l’appartement de Thomas débouchent en 1999 sur la réalisation de leur première démo sept titres autoproduite avec des titres comme "Je n’éclaire que moi" ou "La Vie d’en face". La filiation avec Miossec, et Noir Désir de même que l’héritage anglo-saxon sont déjà présents. Vite repérés par le label français Le Village Vert, les producteurs indépendants qui ont découvert Autour de Lucie, ils signent leur premier contrat.

Premier éclairage

En 2000, sort "Je n’éclaire que moi", un maxi quatre titres salué par la critique. Une première tournée s’enclenche très vite. Avec des passages au Printemps de Bourges, en remplacement de Saez, puis aux Francofolies de Montréal pendant l’été. Dans la foulée, le groupe investit une maison en pleine campagne picarde pour composer ce qui sera leur premier album. La formation en place se compose de Christophe Plantier aux guitares, Cyril Guillaneuf (ex-Radiostatic) aux claviers/samples, Stéphane Bouvier (ex-Purr) à la basse et Ludovic Morillon (ex- Prohibition et NLF3) à la batterie. Ce premier disque donc, "La Vie presque", paraît le 9 octobre 2001 au Village Vert. Produit par l’Américain Daniel Presley (Breeders, Faith No More, Dionysos) dans les studios Parkgate, à une quarantaine de kilomètres au sud de Londres. Le mixage se fait à Paris au Studio de la Seine. Ils y passent trois semaines. Insatisfaits ou perfectionnistes, ils refont certains enregistrements durant cette période. De ce disque pop nourri aux influences anglo-saxonnes, aux arrangements et textes soignés, deux simples sont extraits : "Se taire" et "Je n’éclaire que moi", en 2002. Un troisième sort la même année, "Comme un gant".

Pour l’album à venir, Thomas Boulard propose et impose les nouvelles compositions. En désaccord avec lui, les autres membres quittent le groupe. Thomas reste seul avec Cyril Guillaneuf aux claviers. Contrairement à la composition du premier disque où il travaille constamment avec son ordinateur, il prend le parti de s’enregistrer avec sa guitare sèche sur un dictaphone. L’album prêt, le duo recrute de nouveaux musiciens. Damien Lefèvre (ex-Eiffel) à la basse, Romain Viallon (ex-Cattleya) à la batterie. Pour l’enregistrement studio un guitariste les rejoint fin 2003. Il les quitte peu après la sortie du disque.

2004 : "La Tête en arrière"

Deux ans après la sortie de "La Vie presque" et deux concerts à guichets fermés les 22 et 23 mars à La Cigale à Paris, le nouvel album "La Tête en arrière" (signé chez BMG) est dans les bacs le 6 avril 2004. Brut et révolté, le changement de section rythmique effectué entre les deux se fait entendre. "La Sentinelle" en est le premier extrait. "Soledad" puis "Le reste du monde" suivront. Globalement, l'album marche bien et se vendra finalement à plus de 200.000 exemplaires.

Recruté sur Internet, Bayrem Benamor prend le poste de guitariste pour la tournée. 150 dates sont prévues jusqu’en décembre 2004, avec des passages au Printemps de Bourges, Vieilles Charrues, Solidays et Eurockéennes. La tournée s’achève avec Deportivo, groupe du même label, sur quatre soirs de suite au Bataclan à Paris, les 24-25-26-27 novembre 2004. Un DVD sera réalisé à la suite de cette tournée. Bayrem Benamor en profite pour quitter le groupe, peu après le départ de Cyril.

2005 après une courte pause, marque un nouveau départ en tournée. C’est aussi l’arrivée d’un nouveau guitariste, Jean-Pierre Ensuque (ex-Autour de Lucie.) Les concerts s’achèvent à la fin de l’année.

2007 : "Les enfants de Saturne"

Après cette interminable tournée de plus de 190 dates, qui s'achève en décembre 2006, le groupe prend un peu de repos. Il se remet au travail courant 2007 pour préparer son troisième album : "Les enfants de Saturne", mûri pendant la tournée du précédent opus. Le premier simple, "La Terre ferme", sort en juin et Luke part dans la foulée sur les routes. Il présente son nouveau bébé au public à l'occasion de plusieurs festivals. L'album sort après ce tour de chauffe, le 10 septembre. Le 15, le quartet joue à la Fête d'Humanité en banlieue parisienne. Mais la tournée de l'album à proprement parler ne commence qu'en octobre, avec une date à l'Olympia le 22 novembre.

La critique salue la rage du groupe sur scène et la bonne facture des "Enfants de Saturne", enregistré entre la Belgique et l'Irlande. Rêche, tendu, voire braillard, le rock de la nouvelle formation de Luke trouve un nouveau souffle. Avec des parenthèses pop ("Stella"), punk ("J'ai oublié") ou faussement enjouées ("Paradis rouges"). Le marathon du groupe continue en 2008, avec une flopée de dates aux quatre coins de la France.

Ce tour de France scénique est immortalisé par la sortie, le 17 novembre 2008, d’un CD et d’un DVD live titré "Où en est la nuit".

Luke réapparaît avec "D’autre part", son quatrième album, en février 2010. Un peu lassé de l’image du "rockeur qui veut faire du bruit", Thomas Boulard a quelque peu délaissé les guitares pour se concentrer sur les textes. Fantômes, robots, clowns et gardiens de prison traversent les chansons, révélant un Luke plus sensible et observateur du quotidien et moins braillard.

Le quartet rock se produit en tournée et au Bataclan, à Paris, le 26 mai 2010.

Mai 2010

Discographie
Pornographie
Pornographie
2014 - Sony music
D'AUTRE PART
D'AUTRE PART
Album - 2009 - Jive Epic
OU EN EST LA NUIT
OU EN EST LA NUIT
Compilation live - 2007 - Sony / RCA
LES ENFANTS DE SATURNE
LES ENFANTS DE SATURNE
Album - 2006 - RCA / Sony Bmg
LA TETE EN ARRIERE
LA TETE EN ARRIERE
Album - 2003 - Sony
Écouter avec