Top 10 des albums francophones de l'année 2020

Gaël Faye / Jane Birkin / Grand Corps Malade © DR

2020 restera dans les annales comme une année très difficile pour les artistes, pandémie oblige. Pourtant, nombreux sont ceux qui ont tout de même réussi à faire preuve de grande créativité et à sortir des albums. RFI Musique propose ici une sélection toute personnelle de 10 oeuvres qui nous ont marqués cette année, dans le registre des musiques actuelles françaises et/ou francophones.

 

 

© DR

Anatomy of light de AaRON

Avec son 4e album, Anatomy of light, AaRON s’aventure dans les sonorités électroniques. Toujours très class, le duo formé par le chanteur Simon Buret et le musicien Olivier Coursier explore le spectre des sensations et mélange cette fois-ci l’anglais et le français.

 

 

 

© DR

Grand prix de Benjamin Biolay

C’était l’un des albums les plus attendus de ce printemps. Grand prix de Benjamin Biolay est le 9e disque de ce chanteur, auteur et compositeur français aux trois Victoires de la musique. Un nouveau répertoire de treize titres où il embrasse son existence, la musique, les femmes de sa vie, et surtout sa passion pour les courses automobiles.

 

 

 

© DR

Oh! Pardon tu dormais de Jane Birkin

Douze ans après le somptueux Enfants d’hiver, le premier album qu’elle avait écrit, Jane Birkin revient avec Oh ! Pardon tu dormais. Un disque envoutant et symphonique dont elle signe tous les textes, mis en musique avec finesse par Étienne Daho et Jean-Louis Piérot.

 

 

 

© DR

Architecte de Da Uzi

Avec Architecte, l’un des albums les plus attendus du rap français, numéro 1 des ventes dès sa sortie, le Sevranais Da Uzi sort un disque en forme de carnet de bord d’un enfant des cités, d’une précision et d’une sincérité puissantes. Portrait.

 

 

 

 

© DR

Lundi Méchant de Gaël Faye

Après l’incroyable succès de son livre Petit Pays (un million d’exemplaires en France), devenu film, Gaël Faye est de retour avec son second album Lundi Méchant. Un disque nourri de rencontres avec Christiane Taubira, J.Period ou encore Harry Belafonte.

 

 

 

 

© DR

Mesdames de Grand Corps Malade

Deux ans après la sortie de Plan B, un an après celle de son film, La vie scolaire, Grand Corps Malade revient avec Mesdames, un disque en hommage aux femmes. Sur ses pistes, il croise sa voix avec celles de Véronique Sanson, Louane, Camille Lellouche, Laura Smet, etc. Militant et touchant.

 

 

 

© DR

AYA de Aya Nakamura

La chanteuse Aya Nakamura sort son troisième album sobrement intitulé AYA, un album de r'n'b à la française qui privilégie le groove au texte.

 

 

 

 

© DR

Longoz de Ann O'aro

Deux ans après son magistral premier disque, où elle dévoilait à mots crus, l'inceste commis par son père, la chanteuse réunionnaise Ann O'aro revient avec un deuxième album, Longoz, plus serein et lumineux. Avec un simple trombone et des percussions, elle y déroule sa poésie créole, qui évoque l'alcoolisme, la décolonisation, les dangers du militantisme… Une œuvre du cœur, de l'esprit et du corps.

 

 

 

© DR

Le silence et l'eau de Jean-Baptiste Soulard

Le silence et l’eau est le premier album solo du guitariste et chanteur Jean-Baptiste Soulard, un album inspiré par le livre de Sylvain Tesson Les forêts de Sibérie. Les 11 titres nous emmènent dans un voyage sonore parfois mystique et toujours apaisant.

 

 

 

 

© DR

S16 de Woodkid

Le musicien et réalisateur de clip Woodkid publie son second opus, S16, sept ans après The Golden Age (800 000 ventes). Un album plus politique et moins tapageur que le précédent, dans lequel le trentenaire redevenu Parisien s’interroge sur lui-même et sur le monde.