David Hallyday imagine un autre monde

David Hallyday publie l'album "Imagine un monde" chez Play Two. © Nikos Aliagas

Deux ans après le mélancolique et introspectif J’ai quelque chose à vous dire, David Hallyday revient avec Imagine un monde. Un album tourné vers la jeunesse et des rêves de jours meilleurs.

Les relations entre David et Johnny Hallyday n’ont pas été sans conflit, parfois empêchées (par la distance et des querelles familiales) mais aussi profondes et fructueuses, marquée par de grands succès artistiques. Ainsi Sang pour sang, album de la réconciliation que David Hallyday composa pour son père en 1999 fut-il double Disque de diamant et l’un des plus grands succès critiques de Johnny.

À la mort de ce dernier, c’est aussi en musique que David Hallyday avait choisi d’exprimer sa peine avec J’ai quelque chose à vous dire dans lequel il dévoilait la Dernière lettre qu’il aurait aimé donner à son père, une chanson émouvante dont il avait confié la réalisation du clip à sa sœur, la comédienne Laura Smet.

Les derniers jours de Johnny Hallyday étaient abordés dans Éternel où David chantait "J'ai fait tous les ponts/ Pour que l'on se parle/ Du silence de plomb /Jusqu'à la pierre tombale". Alors au cœur d’une querelle très médiatisée avec sa belle-mère Laetitia Hallyday, le chanteur y exprimait aussi le sentiment d’avoir été écarté de la vie du rockeur.

Imagine un monde est familialement apaisé, mais non dénué de colères et de désirs. Un album énergique, tourné vers la jeunesse à laquelle le chanteur de cinquante-quatre ans s’adresse.

Dans la jungle des villes

David Hallyday l’a entièrement réalisé et composé seul, chez lui, pendant le confinement. Et pourtant c’est un disque ouvert sur les autres, comme si l’enfermement lui avait donné envie de voir le monde en grand.

C’est par un réquisitoire contre le consumérisme et l’urbanisme que s’ouvre l’album par sa chanson éponyme Imagine un monde. Sur des musiques rock, accompagné de synthétiseurs et de guitares électriques, le chanteur y propose à la jeunesse de bâtir son avenir loin des tours de verre et de leurs chimères. "Les villes éphémères où ne règnent que l’argent et des radeaux en pleine mer qui dérivent lentement", chante-t-il ainsi. Le message est positif. Idem dans Superstar et Vis tes rêves dont le texte injonctif invite les jeunes à réaliser leurs rêves : "il est plus facile de ne croire en rien…ça ne tient qu’à toi de devenir quelqu’un", chante-t-il, évoquant Rosa Parks et Martin Luther King. Il chante aussi l’amour, dans Les jours d’après et Hallucinogène.

Dans Ciel et Terre, c’est à ceux qui prennent la parole sans cesse - et selon lui à tort et à travers - qu’il s’adresse à travers un réquisitoire contre les réseaux sociaux et l’incessant flux médiatique de la toile. "Arrêtez ce trop-plein d’images, vos fakes, vos tweets et vos messages remplis de haine et de rage qui défilent", chante-il.

Mais c’est surtout les rêves et leur concrétisation que le chanteur prône "sans revanche ni colère, enfin se lancer vers l’inconnu qu’on espère" (Personne). Imagine un monde, un disque dans lequel le chanteur propose de prendre de la hauteur pour se lancer dans ces attendus "Jours d’après".

David Hallyday Imagine un monde (Play Two) 2020
Site officiel / Facebook / Twitter / Instagram / YouTube