Les aventures marines de Nolwenn Leroy

Nolwenn Leroy sort l'album "La cavale". © Yann Rabanier

Pour son 8e disque, La cavale, la Bretonne Nolwenn Leroy s'est offert les services – musiques et paroles – d'un orfèvre de la chanson française : Benjamin Biolay. En résulte un album aux mille reliefs, entre pistes de danse exaltées et irrésistibles chansons douces. Avec, toujours, le goût de la mer…

Elle lui a raconté sa vie, ses sensations, ses émotions. Il lui a taillé sur mesure des musiques et des textes, qui la disent peut-être mieux qu'elle-même n'aurait su s'écrire. Pour son 8e album, la Bretonne devant l'éternel, Nolwenn Leroy, l'une des chanteuses préférées des Français, s'est offert les talents d'un styliste de la chanson française, à l'élégance indéniable : Benjamin Biolay.

À quatre mains, ce tandem classieux a mis les voiles sur onze routes, onze pistes, qui sous-tendent cette "cavale", du nom du disque. Dans ce titre, l'urgence résonne, celle de la fuite, de la danse exaltée, quand le pouls et le tempo s'accélèrent.

Ainsi, l'album s'ouvre sur une piste de danse, avec boule à facettes, réverb, couleurs fluo, discos et chant soul : Loin, signée exceptionnellement par Adélaïde Chabannes, ex-chanteuse de Thérapie Taxi, tourbillonne, entraîne pieds et oreilles dans sa folle spirale, invite à se "laisser rêver". D'emblée, sur ce morceau inaugural, Nolwenn se dévoile toutes brides dehors : un fabuleux lâcher-prise qui s'achève sur les volutes chamaniques d'une flûte celtique…

Plus loin, Brésil, Finistère, à la rythmique funky, gonflée de soleil, s'impose comme une catharsis par la danse, un exutoire, une résolution des problèmes sur des déhanchés en huit, aux quatre coins du globe. Et puis, La houle chante aussi, sur une guitare groovy, le bonheur de baisser la garde, les sensations fortes face à la mer, le goût de la peau salée, les chemins infinis, les nuits sans sommeil, les trains qui roulent, la lumière sur les visages…

Ballades ensorceleuses

Et pourtant, c'est dans ses ballades que se nichent la grâce et la lumière de ce disque. La voix de Nolwenn s'y dévoile pleine, charnelle, à mi-chemin entre la fragilité et la puissance, entre sensualité et velours. Dans Occident, elle chante, sans misérabilisme, mais avec un constat implacable, les invisibles de nos villes, les SDF, ces 1% que l'on considère comme des "accidents".

Dans Tu me plais, sur une guitare acoustique, une chaloupe bossa, elle raconte l'amour, son étrange alchimie, ce je-ne-sais-quoi d'inexpliqué, ces défauts et maladresses, qui unissent deux êtres. Le tournis, elle, résonne comme un film de la Nouvelle vague, une pellicule des vacances, la bande-son d'un dimanche, entre bleu du ciel et bleu de la mer, l'amour et la nostalgie, qui font perdre pied. Nolwenn y sonne comme une Françoise Hardy : gracile et gracieuse.

Dans la même veine, Abysses diffuse les couleurs sépia, la sensibilité charnelle, d'un amour qui s'achève… Sur La Lune en plein jour, avec son alternance de graves et d'aigus, la chanteuse se fait pirate, aventurière métaphysique, sorcière enjôleuse, lectrice de son destin dans les astres.

Et puis sur La Cavale, avec un texte qu'elle signe et déroule sur un piano intimiste, après l'avoir chanté avec Miossec, elle porte dans sa voix sa ville, Brest, ses tonnerres, sa mer d'Iroise, ses aubes roses, le vent sur la rue de Siam… Enfin, il y a cette si tendre chanson en hommage à son fils de quatre ans, Marin, Mon beau corsaire : "Dans mes yeux d'outre-mer, tu vois des océans/ ô mon beau corsaire/ mais les yeux de ta mère eux ne voient qu'un enfant/ mille tonnerres/ attends juste un peu pour prendre la mer…" Des mots magiques, sublimés par une voix de sirène.

Il y a dans ce disque, des embruns, des échappées belles, des reflets de ciel, du granit de la côte Atlantique, des paysages d'aquarelle, des nuits d'étoile… Et mille reliefs. Vingt ans tout rond après sa victoire à la Star Academy, Nolwenn Leroy prouve encore une fois qu'elle a su s'émanciper et prendre l'exacte mesure de sa belle liberté.

Nolwenn Leroy La Cavale (Polydor/Universal music) 2021
Site officiel / Facebook / Instagram / YouTube