Pause ambient pour M83

M83 © Jeremy Searle

Anthony Gonzales, alias M83, abandonne la pop matinée d'électronique qui a fait son succès pour donner une suite à son projet ambient Digital Shades, 12 ans plus tard. 

Un nouvel album de M83 ? Il passerait presque inaperçu tant son auteur se fait discret, ne donnant ni interviews ni concerts. Son précédent album, Junk (2016), n'avait pas obtenu le succès de ses autres opus, tel l'acclamé Hurry Up, We're Dreaming (2011).

Anthony Gonzales, le capitaine du vaisseau M83, revient sans prévenir avec Digital Shades Volume II, en abrégé DSVII, une suite à l'album Digital Shades, publié en 2007. Le Français installé à Los Angeles s'éloigne de la pop qui l'a fait connaître pour revenir à l'ambient, cette musique électronique planante qu'il aime également composer.

Il y a douze ans, le premier volume avait été publié pour honorer la fin d'un contrat avec une maison de disques. En 2018, Anthony Gonzales a voulu prendre du recul et se faire plaisir, composant durant trois mois de la musique sans arrière-pensées. Au site Vice, il expliquait : "Je venais de terminer une grande tournée pour l'album Junk, pas mal de boulot avec le Cirque du Soleil, et j'avais besoin de faire quelque chose pour moi-même. J'avais besoin d'être un peu égoïste."

À 39 ans, le musicien originaire d'Antibes ne s'est pas pour autant isolé sur une île déserte et a convié les musiciens Justin Meldal-Johnson ou Joe Berry, chœurs et chanteuses (Kaela Sinclair, que les fans de M83 connaissent, et la Norvégienne Suzanne Sundfør). La musique de DSVII est plutôt instrumentale, portée par des synthétiseurs aux sonorités des années 70 ou 80.

Anthony Gonzales ne cache pas avoir voulu se pencher sur les sons du passé, sur la musique qu'il aime. Les mélodies et les arrangements sont plus aboutis que sur le premier volume, créant des atmosphères cinématographiques qui évoquent Brian Eno ou John Carpenter. Un court-métrage réalisé par Betrand Mandico appuie ce retour aux années 70. Entre fantasmes, rêves et cauchemars autour d'un écrivain hirsute et de ses deux héroïnes sexy, le film illustre trois des quinze titres de l'album, Temple of Sorrow, Lune de Fiel et Feelings.

Mais qu'on se rassure, Anthony Gonzales travaille déjà à un nouvel album plus pop, plus actuel, et songe déjà à remonter sur scène.

M83 Digital Shades Volume II (Naïve) 2019
Site officiel / Facebook / Twitter / Instagram