La Bande passante, une maison où la musique résonne à tous les étages. La Bande, avec ses chroniqueurs et ses invités, proposent chaque soir la bande son de la planète musicale. Dès la porte d’entrée, nous vous accueillons avec la nouveauté du jour. Puis, nous vous promenons de pièce en pièce, du salon à la chambre, en passant par la cave ou le grenier, histoire de découvrir un vieux tube, rencontrer la nouvelle chanteuse glamour ou l’artiste qui franchira le pas de la porte demain ! La chanson francophone est à l’honneur, mais sans exclusivité.

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

David Bowie, l'icône pop du 20ème siècle

David Bowie, 1947 - 2016. © DR

Notre émission du jour est entièrement consacrée à David Bowie, immense artiste, disparu le 10 janvier 2016.

David Bowie, de son vrai nom David Robert Jones, est né le 8 janvier 1947 dans une famille modeste de Brixton, un quartier populaire du sud de Londres. A seize ans, lors d'une bagarre, son oeil gauche est gravement endommagé. Il gardera une pupille constamment dilatée créant l'impression bizarre qu'il a des yeux de couleur différente. Le premier succès viendra en 1969 avec « Space Oddity », une balade devenue mythique sur l'histoire de Major Tom, un astronaute qui se perd dans l'espace. Parallèlement, il suit des cours de mime. Cet apprentissage, ainsi que son goût pour le costume, la mode ou encore le théâtre kabuki, l'aideront plus tard à se muer en homme aux 1.000 visages. C'est en 1972 que David Bowie commence à écrire sa légende. La jeunesse raffole de ses personnages Ziggy Stardust ou Aladdin Sane, aux allures de travestis défoncés. En quatre ans, de 1969 à 1973, David Bowie va publier une poignée d’albums qui l’imposeront sur la planète rock. Puis, vient le temps des expériences. David Bowie cherche à provoquer, voire à déranger, en allant flirter du côté de l’Amérique avec « Young Americans » en 1975, avant sa folle virée berlinoise. Dans la ville allemande, alors séparée en deux, Bowie va défricher, s’éloigner des formats classiques pour proposer « Low », « Heroes » et « Lodger », trois sommets de sa carrière. Même si, musicalement, les années 1980 sont moins passionnantes, elles sont commercialement les plus lucratives. « Let’s Dance », « Blue Jean » « China Girl », « Modern Love » deviennent la bande-son d’une décennie qui se cherche. Il confirme son statut de star internationale, mais surprend tout le monde dans les années 1990 en revenant à un style expérimental. De 2004 à 2006, il donne ses derniers concerts et ne reviendra plus sur scène. Le 8 janvier 2016, il sort son dernier album, « Blackstar », comme un testament deux jours avant sa mort.