Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte

Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Black Power

Depuis près de 20 ans, le festival « sons d’hiver » œuvre pour la préservation d’un patrimoine qui n’est pas seulement musical. Les artistes invités, chaque année, sont des militants. Ils transmettent, à travers leurs compositions, un message politique qui épouse l’histoire des noirs américains au 20ème siècle.

 

 

L’édition 2010 va encore plus loin, en accueillant quelques figures emblématiques du combat racial afro-américain des années 60 et 70, avec notamment, une création mondiale, l’opéra jazz « Sweet Sweetback’s Baadasssss song », d’après le film de Melvin Van Peebles, invité d’honneur en clôture du festival.

 

Sont également attendus jusqu’au 20 février, des virtuoses aussi divers que David Murray, Living Colour et les Last Poets pour un hommage aux Black Panthers, Neneh Cherry dans une relecture très contemporaine du répertoire de son propre père, le légendaire Don Cherry, sans oublier Roscoe Mitchell, l’un des artisans de ce qu’on appelait jadis la « Free Music » quand le jazz s’aventurait dans un univers sonore qui appelait à la liberté sociale et culturelle.

 

Fabien Barontini, maître d’œuvre de ce rendez-vous devenu incontournable, nous conte « L’épopée » de tous ces précieux improvisateurs qui portent toujours en eux la force expressive du « Black Power ».

http://sonsdhiver.org/