Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte

Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Toumani Diabaté

La destinée de Toumani Diabaté est unique. Maître de la Kora au Mali, il est désormais le gardien involontaire du patrimoine musical légué par l’illustre Ali Farka Touré. Il n’imaginait sûrement pas que les sessions d’enregistrements réalisées en 2005 allaient devenir les derniers témoignages sonores du célèbre guitariste de Niafunké.

« In the Heart of the Moon » et « Ali & Toumani » sont, en effet, deux albums essentiels dont la force expressive et la finesse harmonique rendent hommage à la culture ancestrale du peuple noir. 

Né en 1965, Toumani Diabaté est un griot dont les mots réfléchis trouvent aujourd’hui un écho particulier. Il porte en lui le message de ses aînés, et précisément celui de son ami, Ali. 

Qu’il se confronte aux accents Blues de Taj Mahal, aux intonations Jazz du tromboniste Roswell Rudd, ou aux prouesses de son homologue Ballake Sissoko, Toumani Diabaté conserve toujours cette authenticité qui le hisse au rang des plus grands instrumentistes d’Afrique de l’Ouest. 

Alors que s’achève une tournée européenne émouvante qui passait par Paris, le 18 mai dernier, Toumani Diabaté nous conte son « épopée », et nous transmet la parole du sage qu’il est assurément.

Le site de Toumani Diabaté → http://www.toumani-diabate.com/