Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Abbey Lincoln

Tout au long de sa vie, la chanteuse de jazz, Abbey Lincoln, a résisté, s’est battue, et a gagné son combat contre l’oppression. Née le 6 Août 1930, elle a subi le drame quotidien de la ségrégation aux Etats-Unis, mais elle n’a jamais baissé les bras. Toute son œuvre épouse la lutte du peuple noir pour plus d’égalité et de justice !

Abbey Lincoln a 26 ans lorsqu’elle enregistre son premier album, elle est plutôt jolie, sa voix est précise, dynamique, et très expressive. Elle devient alors la coqueluche des grandes formations swing de l’époque, et intéresse même l’industrie cinématographique. Elle mène donc de front deux carrières exigeantes, le chant et la comédie.

Cette exposition médiatique lui assure une certaine notoriété dans l’Amérique des années 50, et elle se plie de bonne grâce aux recommandations de ses aînés. Elle côtoie Benny Carter, Sonny Rollins, Art Farmer, Benny Golson, mais aussi Max Roach, batteur de grand talent, dont l’esprit vif et les propos militants finissent par la séduire.

Au tournant des années 60, Abbey Lincoln, fascinée par l’activisme politique de Max Roach, commence à prendre conscience du rôle qu’elle peut jouer dans la société, en donnant du sens à son répertoire. Elle n’est pas encore l’artiste rebelle qu’elle deviendra bientôt, mais le ton est donné…

Lorsqu’elle enregistre « We Insist ! Freedom Now Suite ! », Abbey Lincoln devient une guerrière, un fauve, une Africaine de cœur, et n’hésitera plus jamais à exprimer ses opinions, si tranchées soient-elles !

Abbey Lincoln est aujourd’hui un symbole d’insoumission. Elle est, à 80 ans, l’exemple digne de la femme noire dont la destinée nous impose le respect et la plus grande humilité face à tant de courage et d’abnégation.

http://www.vervemusicgroup.com/abbeylincoln/bio/

 

Facebook/Twitter édition