Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Duke Ellington is Alive

Comment honorer la mémoire d'une figure éminente de l'histoire du jazz sans se perdre dans une relecture stérile de ses œuvres ? C'est en quelque sorte le défi que se sont lancé les membres de la « Maison du Duke » qui, depuis plusieurs années, militent, à Paris, pour une meilleure compréhension du répertoire de Duke Ellington en prenant bien soin de réactualiser ce patrimoine inestimable dans le paysage musical du XXIe siècle.

Sont-ils des gardiens du temple, des fanatiques du swing, ou tout simplement des amateurs de belle et grande musique ? Qu’importe ! Nos invités du jour veillent d’abord à la préservation et à la diffusion des trésors signés Ellington : Laurent Mignard, trompettiste et leader du Duke Orchestra, une formation jazz qui fait vivre l'héritage musical légué par Duke Ellington, et Claude Carrière, pianiste, président d'honneur de la « Maison du Duke », ancien président de l'académie du jazz, homme de radio, en d'autres mots, notre référent, notre guide.

 

Grâce à leurs commentaires éclairés, nous allons revivre des instants figés dans notre mémoire collective comme ce 29 octobre 1958, lorsque Duke Ellington enthousiasmait un public de connaisseurs dans un tourbillon de mélodies scintillantes sur la scène de l'Alhambra à Paris. Une date que les plus fervents admirateurs n’ont pas oubliée. C’est la raison pour laquelle, le 26 mars 2011, Laurent Mignard et son Duke Orchestra appelleront en musique et en images l’esprit du grand homme sur la scène du nouvel Alhambra. 

Cette prouesse technique qui mêlera projection vidéo et interprétation live, célèbrera une icône, un maître, une légende dans « L’épopée des Musiques Noires ». 

http://www.maison-du-duke.com/ 

http://www.dukeellington.com/

 

Facebook/Twitter édition