Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Nina Simone, la Rebelle !

Depuis sa disparition en avril 2003, la chanteuse Nina Simone suscite l’intérêt de la jeune génération qui se passionne pour l’engagement et le franc parler de cette artiste insoumise. Le rappeur américain Napoléon Maddox a choisi de célébrer son combat à travers un projet ambitieux et très avant-gardiste intitulé « A Riot Called Nina ».

Repéré par le saxophoniste Archie Shepp en 2007, Napoléon Maddox évolue dans un univers sonore sans frontières. Ancien animateur de radio à Cincinnati, il a pu converser avec les grandes figures de son époque, Spike Lee, Mos Def ou les Last Poets. Avec son groupe « Iswhat », il a pu repousser les limites stylistiques de ses contemporains en façonnant au micro un répertoire hybride teinté de Blues, de Soul, de Jazz et de Hip Hop.

Aussi enthousiaste à l’idée d’écouter les disques free jazz de Roland Kirk que de se mesurer sur scène aux batailles verbales de Public Enemy, Napoléon Maddox est un personnage surprenant qui entend perpétuer le message militant de ses aînés. Nina Simone est, à ses yeux, le symbole vibrant d’une lutte acharnée pour plus de respect et de considération. Héritier d’un statut social fragile et souvent bousculé, ses mots cadencés accompagnent la destinée du peuple noir américain que ses homologues rappeurs défendent corps et âme depuis plus de 30 ans.

Le 20 mars 2011, Napoléon Maddox ressuscitera, à sa façon, la force de contestation de la prêtresse Nina Simone, lors du Festival Banlieues Bleues, en région parisienne.

Un hommage fougueux et sans concessions, tel que la célèbre rebelle l’aurait envisagé…

http://www.banlieuesbleues.org

http://www.high-priestess.com/

http://www.iswhat-flavor.com/

 

Facebook/Twitter édition