Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Kenny «Blues Boss» Wayne

Le Boogie-Woogie est l’une des formes d’expression héritée du blues. Apparu au début du XXe siècle aux États-Unis, cet ancêtre du Rock'n'Roll a rythmé le quotidien des Afro-américains pendant près de 50 ans. Les meilleurs représentants de ce style musical sont aujourd’hui devenus des légendes dans « L’épopée des Musiques Noires ».
 

Albert Ammons, Big Joe Duskin, Memphis Slim ou Pinetop Perkins ont, jadis, façonné le vocabulaire mais il fallait du sang neuf pour revitaliser cette humeur sonore. Kenny « Blues Boss » Wayne est le plus digne héritier de cette tradition. Né en 1944, il a grandi à l’écoute de Fats Domino, Nat King Cole, Erroll Garner ou Ray Charles, des pianistes dont les incontestables qualités l’ont définitivement encouragé à suivre la voie du Boogie-Woogie.

 

Alors qu’il s’apprête à donner une série de concerts à Richmond et Vancouver au Canada, Kenny Wayne a fait escale à Paris pour nous présenter son nouvel album « An old Rock on a Roll » (Dixiefrog) et nous conter sa destinée aux côtés de ses héros.

Le Boogie-Woogie retrouve enfin ses lettres de noblesse, et résonne à nouveau dans les clubs de Jazz de la planète.

 

Honoré d’un Juno Award (La victoire de la musique canadienne), Kenny Wayne perpétue avec conviction le message de ses aînés et affirme un peu plus chaque jour sa propre identité. Il est, de fait, le gardien du temple, il lui reste à donner les clés à tous ceux qui lui survivront !

 

 

http://www.kennybluesboss.com/
http://www.bluesweb.com/p_disque.php3?id_article=1824