Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Billy Cobham

Aux côtés de Miles Davis ou au sein de Mahavishnu Orchestra, le batteur Billy Cobham a marqué le jazz-funk des années hippies. Pour autant, il envisage sa destinée comme un éternel renouvellement.

Il cherche depuis 40 ans une manière originale de faire vivre sa musique. C’est la raison pour laquelle il multiplie les expériences et les rencontres. George Duke, Stanley Clarke ou John Mc Laughlin se régalent de ses solos fougueux qui ont fait sa réputation.
En tant que leader, Billy Cobham est un musicien très productif. Depuis « Spectrum » (1973), il a fait paraître plus de 40 albums qui ont toujours épousé l’ère du temps. Quand l’humeur psychédélique des années 70 agitait l’esprit créatif des jazzmen, il était là ! Quand le formatage pop des années 80 dictait les choix des musiciens, il était là !

Quand l’accélération technologique des années 90 modifiait la conception des œuvres, il était là ! Quand l’écoute dématérialisée de la musique des années 2000 inquiétait les compositeurs, il était là !Billy Cobham a traversé les décennies avec une constance étonnante et une rigueur de tous les instants. Son appétit pour la modernité et les défis fascinent ses admirateurs.
A quelques jours de son prochain passage à Paris, le 11 octobre 2011 au New Morning, notre rythmicien en chef nous conte son « épopée » miraculeuse et s’interroge sur l’évolution du jazz face aux bouleversements discographiques du XXIème siècle. 

http://www.billycobham.com/