Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Tommy Flanagan

Tommy Flanagan a été l'un des plus grands accompagnateurs de l'histoire du jazz. Aux côtés de Sonny Rollins, Miles Davis, Ella Fitzgerald ou John Coltrane, il a traversé les heures glorieuses de « L'Epopée des musiques noires ». Pianiste inspiré, compositeur subtil, son jeu tout en finesse a séduit nombre de ses contemporains pendant près d'un demi-siècle.

Lorsqu'il voit le jour le 16 mars 1930, nous sommes en pleine période swing. Les grands orchestres font danser l'Amérique, et déjà, quelques solistes font sensation dans les clubs de Harlem ou de Chicago. L'un des plus étonnants pianistes d'alors s'appelle Art Tatum, il deviendra l'un des héros de Tommy Flanagan. 

L'année 1956 marque un tournant dans la destinée de Tommy Flanagan. Il a 26 ans et croise la route, pour la première fois, de la célèbre Ella Fitzgerald. Ce sera le début d'une amitié sincère et d'une aventure musicale qui durera 25 ans. Après Hank Jones, Oscar Peterson, et Lou Levy, Tommy Flanagan deviendra le nouvel accompagnateur attitré de la grande Ella sur les scènes internationales. 

Les années 60 et 70 seront miraculeuses pour Tommy Flanagan. Il est incontournable ! On le voit en compagnie de Coleman Hawkins, Wes Montgomery ou John Coltrane avec qui il enregistre l'un des classiques du XXe siècle « Giant Steps ». 

A partir des années 80, Tommy Flanagan veut davantage se tourner vers son propre répertoire. Après avoir brillé dans l'ombre de ses aînés, il entend reprendre sa liberté, et faire entendre sa vraie valeur de soliste et de leader. Il fait alors paraître plusieurs albums sous son nom et multiplie les prestations souvent en trio. 

A la fin des années 90, Tommy Flanagan est un artiste respecté, couronné de quatre Grammy Awards, et célébré dans le monde entier comme l'une des légendes du piano jazz. Il a bientôt 70 ans, et peut enfin savourer les fruits d'un investissement musical total qui a rythmé son existence depuis 50 ans. 

Lorsqu'il nous a quittés brutalement, il y a 10 ans, le 16 novembre 2001, victime d'une rupture d'anévrisme, l'hommage fut unanime. La planète venait de perdre un être raffiné qui n'avait qu'une idée en tête, vivre paisiblement en profitant de l'instant présent, tel un épicurien du jazz. 

Tommy Flanagan était un musicien intègre, « buté » diront certains, mais cette exigence et cette droiture lui ont évité les compromissions et les regrets. Son image ne sera pas ternie par quelques enregistrements hasardeux qui auraient pu le détourner de la voie royale qu’il s'était tracée.
 

Facebook/Twitter édition