Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Keb Mo

Longtemps présenté comme un impeccable chanteur et guitariste de blues, Kevin Moore alias Keb Mo a réussi l’exploit de se détacher de cette image caricaturale. Certes, il connut la renommée en participant à la série de films produits par Martin Scorsese, intitulée « The Blues », mais son univers sonore dépasse largement les limites d’un genre musical précis.

Installé à Nashville, sa destinée s’est accélérée depuis 2006… Il a recomposé son espace familial, créé son propre label, et redessiné les contours de son paysage multicolore. Tel un ménestrel, il s’exprime désormais avec la force des mots et les harmonies folk de la grande Amérique. 

Généreux, curieux, inventif, Keb Mo n’hésite pas à s’investir dans des opérations humanitaires ou caritatives. En 2007, « Playing for change » fut, pour lui, une aventure inédite et enthousiasmante qui épousait son combat citoyen pour une meilleure lecture de nos différences culturelles. En interprétant « One Love » de Bob Marley, au milieu d’une chorale sud-africaine, de musiciens indiens, népalais ou congolais, il donnait du sens à l’universalisme de la musique.

Son dernier album « The Reflection » (Yolabelle/Rykodisc/Naïve) est une introspection. On y redécouvre le patrimoine gospel ancestral de Lucie E. Campbell, chanteuse de Negro-Spirituals, qui, en 1913, écrivait les premiers refrains de « Something Within », un air traditionnel devenu un classique. On y entend l’humeur soul des heures glorieuses quand la communauté afro-américaine croyait en son avenir, on y décèle les racines profondes d’un musicien intègre et authentique dont l’intelligence artistique valorise « L’épopée des Musiques Noires »…

http://www.kebmo.com

Facebook/Twitter édition