Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Keith B. Brown

Né à Memphis (Tennessee), de parents originaires de Greenwood (Mississippi), le chanteur et guitariste américain Keith B. Brown aurait dû devenir un fervent défenseur du Blues et de la Soul sudiste. Pourtant, c’est davantage dans la Country Music que ce brillant instrumentiste s’épanouit aujourd’hui.

 Repéré en 1998 par le cinéaste Glenn Marzano, il incarne alors à l’écran l’une des figures majeures de « L’épopée des Musiques Noires », le bluesman Son House dans le film « Stop Breakin’ Down ». Ce premier rôle au cinéma l’incite à renouveler l’expérience avec le réalisateur allemand Win Wenders qui, en 2003, tourne un long métrage, « The Soul of a Man » consacré aux pionniers du XXème siècle. Cette deuxième aventure cinématographique le révèle au grand public et accélère sa propre destinée de musicien. 

Son jeu harmonieux et son éclectisme parviennent à charmer les oreilles les plus exigeantes. Son univers sonore réunit plusieurs sensibilités, la Folk, la Soul, le Blues, la Country, comme une volonté manifeste de dépasser ses origines culturelles et ses racines afro-américaines ancestrales.

 

Son dernier album en date, « Down The Line » (Dixiefrog/Harmonia Mundi), est le reflet idéal de sa personnalité artistique. Son ouverture d’esprit, ses talents de compositeur et d’interprète illuminent son répertoire et nous encouragent à rester attentifs et curieux, notamment quand la force expressive de ses mots inspire la fraternité et le respect. 

Keith B. Brown fera briller les notes Country-Blues de son enfance, les 28 et 29 novembre 2011 au Duc des Lombards à Paris… Une occasion rêvée de découvrir l’humilité d’un personnage attachant et chaleureux !

 

http://www.kbrownblue.net/