Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Africa in America

WEB Du Bois, Malcolm X, Martin Luther King, Rosa Parks.

Il est indéniable que les cultures africaines ont façonné l'imaginaire américain et défini les contours de la musique populaire née de la diaspora noire. Entre 1920 et 1960, 40 années d'évolution sociale ont accompagné les soubresauts de l'histoire. Les artistes, et notamment les musiciens, se sont fait l'écho de la lutte incessante pour le respect des droits civiques en composant des œuvres légendaires désormais inscrites dans notre patrimoine.

De Louis Armstrong à Duke Ellington, de Wilmoth Houdini à Lord Kitchener, la force expressive des instrumentistes d'alors révélaient une volonté farouche de s'approprier un héritage ancestral que des décennies d'esclavage avaient abîmé. Si le continent africain fut longtemps un territoire fantasmé par les créateurs, il est toujours resté le cœur battant de la communauté noire outre-Atlantique.

 

 

Le dessinateur, producteur, guitariste, conférencier et photographe, Bruno Blum, est aussi l'auteur de nombreux ouvrages consacrés aux racines culturelles des peuples noirs à travers les âges. Il fait paraître aujourd'hui, «Africa in America» (Frémeaux & associés), une sélection d'archives sonores et musicales symbolisant la prise de conscience politique des Afro-Américains et Caribéens durant la première moitié du XXème siècle.

Cette période cruciale dans «L'épopée des Musiques Noires» a progressivement transformé l'inconscient collectif des acteurs et témoins du bouillonnement racial quand la ségrégation semblait s'imposer comme l'un des fondements indiscutables des sociétés occidentales. Insidieusement, Sidney Bechet, Dizzy Gillespie, Charlie Parker, Mongo Santamaria, Art Blakey, Randy Weston ou Max Roach ont montré leur engagement citoyen et fait avancer la cause des orateurs progressistes que furent Marcus Garvey, Martin Luther King ou Aimé Césaire. 

 

 

 http://www.africanamericanhistorymonth.gov/