Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Gino Sitson a trouvé sa voix…

Lorsqu’il fait paraître « Vocal Deliria », son premier disque en 1996, le chanteur camerounais Gino Sitson imagine sûrement que ses ornementations vocales vont susciter l’engouement du public et des critiques. Mais au-delà de cette unanimité populaire, c’est le petit monde du jazz qui va progressivement accueillir la voix chaleureuse d’un improvisateur exigeant.

Aujourd’hui installé à New York, Gino Sitson évolue avec aisance dans cette mégalopole parfois écrasante mais dont le rythme effréné et la frénésie musicale accompagnent désormais son quotidien et ses nombreux projets. C’est là qu’il a pu développer son talent et atteindre un niveau d’excellence rarement démenti. C’est là qu’il a partagé la scène de Carnegie Hall avec son mentor Bobby Mc Ferrin. C’est là qu’il a trouvé sa voie et son équilibre artistique.

Pour autant, Gino Sitson n’oublie pas son pays natal, il continue d’ailleurs de chanter dans différentes langues chères à son cœur. Il n’oublie pas non plus les rencontres déterminantes en France et les concerts enflammés dans les clubs parisiens. Toutes ces étapes ont façonné sa personnalité et encouragé ses expériences.

Professeur d’ethnomusicologie, il sait transmettre à ses élèves le goût pour l’échange interculturel et le devoir d’écouter d’autres formes d’expression. Son voyage intérieur entre l’Afrique, l’Europe, et les États-Unis lui a ouvert l’esprit et l’invite à partager ses connaissances.

17 ans après ses débuts discographiques, Gino Sitson présente « Listen-Vocal Deliria II », son 7ème album, le fruit de ses explorations sonores débridées.

Et comme ce brillant interprète ne se repose jamais sur ses acquis, il se lancera un nouveau défi, le 04 juillet prochain à Marseille, capitale européenne de la culture, en participant à l’oratorio « Aoide » d’Alain Aubin, dans le cadre du 10ème festival « Rencontres de vives voix ». Une aventure musicale de haute volée!

http://www.ginositson.com