Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Jazz Caraïbes

© DR

Les musiques traditionnelles des Antilles comme le Bèlè ou le Gwoka sont encore méconnues du grand public... La musique Racine d'Haïti n'est pas non plus très exposée... Il aura fallu l'intelligence de grands instrumentistes d'aujourd'hui pour que ces formes d'expression séculaires parviennent aux oreilles des néophytes. Une fois de plus, le jazz a été le lien essentiel entre les détenteurs d'un patrimoine lointain et ses héritiers.

© www.herve-celcal.com
Hervé Celcal.

Le jeune pianiste martiniquais Hervé Celcal a su redonner toute la vigueur nécessaire aux rythmes ancestraux du Bèlè pour que notre lecture musicale devienne fluide et accessible. Sa virtuosité jazz a fait évoluer un idiome qui aurait pu rester figé dans le passé. En modifiant notre écoute, il a attisé notre curiosité et notre soif de savoir. Ainsi, le Bèlè n'est plus une énigme culturelle, il entre dans notre présent et s'inscrit dans «L'épopée des Musiques Noires».

 

© Motema Records
Jacques Schwarz-Bart.

Le saxophoniste guadeloupéen Jacques Schwarz-Bart a poussé encore plus loin son étude des rythmes et croyances afro-caribéennes. Tout le prédestinait à explorer le Gwoka de sa terre natale, mais ce sont les mystères d'Haïti qui ont inspiré ses dernières compositions. Impeccable jazzman, il s'est approprié la Musique Racine de cette île rebelle dont l'histoire tumultueuse a façonné la légende. Soutenu par l'Unesco dans le cadre du programme «La Route de l'Esclave», son dernier album nous éclaire et nous transporte dans un imaginaire vaudou finalement bienveillant.
 
Ces deux brillants instrumentistes révèlent la richesse insoupçonnée de rites et codes hérités de l'âme africaine. Ils nous donnent les clés indispensables à notre compréhension d'un monde qui nous semble étranger, et pourtant si proche !
 
http://www.herve-celcal.com/
http://www.brotherjacques.com/ 

© DR