Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Wayne Shorter, le philosophe...

Wayne Shorter. © Robert Ascroft

Instrumentiste hors normes, esprit insaisissable, Wayne Shorter est un penseur dont la créativité artistique déroutante mérite un effort de concentration et d'écoute. Partenaire de Miles Davis pendant de longues années, co-fondateur avec Joe Zawinul du groupe Weather Report, ami de longue date du pianiste Herbie Hancock, ce brillant saxophoniste a écrit des chapitres entiers de l'histoire du jazz, mais n'entend pas se satisfaire de ce passé glorieux. Il veut avancer, encore et toujours, et ne pas laisser son grand âge (81 ans) altérer son énergie et son désir d'être libre.

© Corbis/JazzSign
Miles Davis et Wayne Shorter - 1964.

Au-delà de ce parcours prestigieux, il faut insister sur la maîtrise parfaite d'un art, le jazz, et un sens de l'improvisation inné. Wayne Shorter fait partie de ces instrumentistes virtuoses qui vivent la musique comme une nécessité absolue pour trouver l'équilibre et l'épanouissement spirituel auxquels ils aspirent. 

Dans les années 60, au sein du quintet de Miles Davis, Wayne Shorter a développé une expressivité et un sens du risque inégalés. Chacun de ses solos était inattendu, imprévisible, et même périlleux. Cette façon de flirter avec la fausse note, la ligne jaune, deviendra sa patte personnelle, son identité sonore. Aujourd'hui encore, il se plaît à improviser sur scène, à jouer sans filet.
 

© AFP/Eric Gaillard
Joe Zawinul et Wayne Shorter.

Tout au long de sa carrière, Wayne Shorter a été salué par d'innombrables récompenses honorifiques, dont une dizaine de Grammy Awards américains. Mais les distinctions, si prestigieuses soient-elles, n'ont jamais eu de prise sur l'intégrité et l'humilité de ce formidable jazzman. Il aurait pu se laisser griser par le succès du groupe Weather Report qu'il mena au sommet des ventes en 1977 avec le titre « Birdland » mais, fidèle à son principe de renouvellement perpétuel, il mit un terme en 1986 à cette longue parenthèse de jazz-fusion pour se lancer à nouveau vers l'inconnu.
 
Certes, la musique de Wayne Shorter n'est pas la plus accessible pour un auditeur totalement étranger au répertoire jazz, mais elle n'est que le reflet de la quête musicale et spirituelle d'un artiste qui ne peut se contenter de suivre les codes imposés par l'industrie du disque. Cette forme d'expression libre que défend ce fabuleux saxophoniste, depuis 50 ans, n'a cessé de se développer jusqu'à atteindre un niveau d'exigence que même ses plus fervents admirateurs ne savent décrire.
 

© P. Etheldrede
Herbie Hancock et Wayne Shorter - Marseille 2014.

Pour comprendre la musique de Wayne Shorter, il faut connaître le personnage. Wayne Shorter est un être insondable qui, au détour d'une question anodine, peut vous donner une réponse d'une profondeur insoupçonnée. Le bref mais intense échange ésotérique qu'il nous a accordé à Marseille, dans le cadre du Festival jazz des cinq continents en juillet 2014, est une longue interrogation d'un philosophe du jazz, dont les réflexions furent aussi surprenantes que méditatives.
 
Le 28 septembre 2014, à Los Angeles, la communauté jazz se réunira dans le quartier de Bel Air pour honorer la légende à travers un documentaire « Zero Gravity » qui sera présenté en avant-première, lors d'une soirée musicale animée par Herbie Hancock, Quincy Jones, et Marcus Miller, entre autres…
 
http://www.wayneshorter.com/
 
http://wayneshorterdoc.com/