Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Ray Charles à l'Olympia

Le 22 novembre 2000, pour fêter dignement son 70ème anniversaire, l'illustre Ray Charles acceptait de donner un concert exceptionnel dans le temple du Music-Hall parisien, l'Olympia... Mais ce jour-là, rien ne se déroula comme prévu !

© Wikicommons
Ray Charles Big Band.

A l'origine, le «Genius» devait être accompagné par une grande formation swing devant un public impatient d'assister à une prestation qu'on annonçait historique. Un dispositif audiovisuel imposant avait été installé pour immortaliser l'événement. Tout était prêt pour célébrer l'une des grandes figures de «L'épopée des Musiques Noires».

Ce que n'imaginaient pas les organisateurs de cette soirée anniversaire fut l'avalanche de mauvaises nouvelles et de contretemps qui transforma radicalement la physionomie du spectacle... En raison d'une grève des transports aériens portugais et du crash d'un avion cargo sur l'aéroport de Lisbonne, la quasi-totalité du Big Band de Ray Charles se retrouva dans l'incapacité de rejoindre Paris. Seule la section rythmique (guitare, basse, batterie) parvint in extremis à prendre un vol pour la France.

© Filipacchi Music

Comment dans ces conditions, proposer aux spectateurs, venus très nombreux, un show à la hauteur de leurs attentes ? Jean-Pierre Grosz, producteur et manager de Ray Charles, n'a jamais oublié cette incroyable journée tout aussi rocambolesque qu'éprouvante. Ami de longue date du pianiste, il lui suggéra de se produire en trio, comme au bon vieux temps, comme dans les années 50, comme il le faisait un demi-siècle plus tôt.

Amusé par cette idée saugrenue, Ray Charles accepta de relever ce défi insensé... Pendant 90 minutes, il interpréta ses plus grands succès dans une humeur jazz, simplement accompagné par Tom Fowler à la basse, Bradley Rabuchin à la guitare et Peter Turre à la batterie. Ce qui aurait pu être une mésaventure scénique de taille devint l'une des plus étonnantes performances du «Genius» !

Le CD/DVD de ce récital improbable est désormais disponible chez Sun Records/Wagram Music et nous rappelle combien Ray Charles fut un artiste hors normes, capable de faire face avec une rigueur époustouflante aux situations les plus périlleuses.

http://www.raycharles.com/ 

© Wikicommons

 

Facebook/Twitter édition